Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MARIA, Hervé Gagnon
MARIA, Hervé Gagnon

LU ET COMMENTÉ PAR LYNDA MASSICOTTE:

MARIA, UNE ENQUÊTE DE JOSEPH LAFLAMME

HERVÉ GAGNON

Libre Expression, Collection Expression Noire

Nombre de pages: 360

Québecois, roman policier

RÉSUMÉ:

Montréal, janvier 1836. Un livre bouleverse la ville : il relate de sordides histoires de fornication entre les Hospitalières de l'Hôtel-Dieu et les Sulpiciens, évoquant au passage profanation, assassinats et débauche. La bonne société montréalaise est en émoi, et l'évêque de Montréal doit défendre la réputation de son diocèse.

Montréal, septembre 1892. Un charnier d'enfants est découvert fortuitement, rue Le Royer. Puis, le corps mutilé d'un banquier est retrouvé à Griffintown et deux fillettes portant de terribles traces d'abus sexuels sont repêchées dans le fleuve, près de la rue de la Commune. Les trois affaires ne semblent pas liées, jusqu'à ce qu'un vieux prêtre remette à Joseph Laflamme un exemplaire du livre de 1836, en lui laissant entendre que l'histoire se répète. Pour réussir à dénouer l'intrigue, Laflamme, l'inspecteur Marcel Arcand et le reste du groupe devront pénétrer dans un univers de corruption aux ramifications insoupçonnées et déterrer un scandale enfoui depuis un demi-siècle.

LE COMMENTAIRE DE LYNDA:

Un nouvel auteur que je viens de découvrir, et je me promets bien de poursuivre les lectures de cet auteur. Voila, Maria un titre tout simple, un nom , et pourtant, quel livre. Le journaliste Joseph Laflamme, dans une quête pour découvrir la vérité, sur des meurtres qui se passent à Montréal, année 1836. On plonge directement dans l'action dès le début du livre et l'action se poursuivra jusqu'à la dernière page. Joseph Laflamme ce journaliste du journal Le Canadien, pour lequel on se prend d'affection pour celui-ci. C'est le style de livre, qu'une fois commencé, vous ne voudrez vraiment plus le lâcher, on veut en savoir plus, on veut savoir, qui et pourquoi, et quand c'est terminé, on en voudrait encore! À lire, je le recommande fortement.

Tag(s) : #POLICIER