Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VOYAGEURS DE PASSAGES, Pierrette Beauchamp-auteure partenaire
VOYAGEURS DE PASSAGES, Pierrette Beauchamp-auteure partenaire

VOYAGEURS DE PASSAGES, PIERRETTE BEAUCHAMP

Edition Hurtubise

Nombre de pages: T1: 360. T2: 360, T3: 408

Roman historique québecois

Je vous invite également à visiter le site de Mme Pierrette Beauchamp: http://pierrettebeauchamp.com/

COMMENTAIRE DE LYNDA MASSICOTTE:

Je ne sais vraiment pas par où commencer mon commentaire. Tout d'abord, merci à madame Pierrette Beauchamp, pour m'avoir permis de lire cette extraordinaire trilogie. Dès le début du premier tome, nous voilà plongés immédiatement dans l'histoire, petit tour d'horizon pour nous situer dans les années 50, et nous voilà parti dans ce merveilleux voyage au travers quatre décennies. Le personnage principal du roman, Janine Provencher, qui nous fera vivre 40 ans de la vie de Montréal, 40 ans de sa vie à elle, entouré des autres personnages que j'ai adoré, Ernest le père, Patrice, Pierre, Laurent, Stéphane et bien sûr Janine. J'ai appris des choses que je ne savais pas sur Montréal, on voit que beaucoup de recherches ont été faites pour la rédaction de ses livres. J'ai eu l'impression à certains moments que c'était moi, dans les années 60, qui se promenait au travers les pages du livre, et c'était encore moi dans les années 80, qui vivait le quotidien des Provencher et des gens qui les entourent. On ne peut arrêter de lire, on veut savoir. Cette trilogie nous fait réfléchir sur notre fameuse destinée, qui serait, selon certains, tracée à l'avance. J'ai lu ce livre et même si ce n'était qu'un livre j'avais l'impression d'être dans un film, tellement les descriptions sont colorées et exactes. Bravo à l'auteure qui a su, avec ses mots, nous fournir de belles images et alimenter notre curiosité pour cette histoire du premier mot, jusqu'à la dernière ligne du tome 3 de ce roman.

RÉSUMÉ

Tome 1 : Tôt ou tard

Quartier Rosemont, Montréal, septembre 1959. Une nuit, un incendie éclate à la résidence pour vieillards où s’est réfugiée Janine Provencher après avoir claqué la porte de la maison de son père. Cernée par les flammes, la jeune femme s’enfuit par un vieux souterrain reliant l’hospice à la maison paternelle. Se croyant sauvée, elle se retrouve dans une cuisine au décor futuriste nez à nez avec un inconnu, Stéphane Gadbois. Ce n’est pas sans peine qu’elle devra admettre trois choses inouïes : cet homme de 40 ans est l’ami d’enfance de son fils; elle sera plus tard mère d’un fils (!); elle a été projetée en l’an 2001 ! Non moins abasourdi que sa visiteuse, Stéphane se propose de l’aider à retourner à son époque. Tout au long de leurs tribulations, de tendres sentiments se tissent entre Janine et Stéphane, qui de son côté tente, avec beaucoup de difficultés de différencier la jeune fille de la femme de 40 ans qu’il a tendrement aimée à la fin de son adolescence.
Dans le premier tome de cette saga, Janine, issue de la Grande Noirceur, se rend compte que les valeurs de son époque ont été balayées par quatre décennies de changements plus ou moins heureux. Placée malgré elle face à son avenir, elle apprend avec stupeur que les nausées qui la tourmentent sont les symptômes d’une grossesse dont le responsable est resté en 1959 !
Voyageurs de passages, un roman historique à part entière avec une touche de fantaisie, à cheval entre deux époques. Des incursions dans un Montréal pittoresque d’autres temps. Une intrigue peu banale au gré d’un voyage temporel où chaque chapitre est une escale entraînant un nouveau rebondissement. Et, surtout, une grande histoire d’amour qui transcende le temps.

Tome 2: Pour le temps qu'il nous reste

Janine Provencher s’aventurent dans les mystérieux passages souterrains de Rosemont, le premier espérant ramener la seconde à l’époque dont elle provient : 1959. Mais à leur plus grande stupéfaction, les voilà qui débarquent… ailleurs ! Après Janine, c’est maintenant au tour de Stéphane de vivre la déstabilisante expérience du voyage temporel.
Ce périple inopiné dans un Montréal d’un temps révolu est source de découvertes et de surprises pour le couple. Des rencontres bouleversantes se produisent ; des interrogations trouvent enfin leurs réponses. Témoin de tous ces chavirements dans la vie de Janine, Stéphane se rapproche d’elle bien malgré lui, mais le bon sens l’incite à prendre garde, car la jeune Janine et madame Bilodeau en viennent à se confondre de plus en plus dans son coeur…
Le problème des deux voyageurs demeure toutefois entier : Janine doit retourner d’où elle vient et le temps presse. Mais un dilemme encore plus délicat se posera peut-être : en admettant qu’il lui soit possible de réintégrer 1959, Janine voudra-t-elle encore, au moment décisif, regagner son époque et y jouer le rôle qu’on attend d’elle ? Car ce qu’elle a entrevu des temps futurs lui a plu… beaucoup plu ! Qui voudrait d’une vie dont il connaîtrait déjà l’avenir ? La suite d’une grande histoire d’amour aussi enivrante que déchirante.

Tome 3 : Le passé recomposé

Septembre 1959, quartier Rosemont. De retour à son époque, Janine Provencher accepte d’épouser Pierre Bilodeau pour donner un père à son enfant. Pour contrer sa vie morne et sans histoire de ménagère, Janine se confie au journal qu’elle dédie à Stéphane et partage avec son père le souvenir de ses trois jours passés dans le futur. Et les années 1960 s’écoulent avec leur cortège d’événements mouvementés, en route vers la Crise d’octobre…
Le 4 mars 1971, jour de la «Tempête du siècle», Janine voit réapparaitre Stéphane Gadbois. Âgé de 11 ans, il devient le meilleur ami de son fils Patrice. Pendant six ans, Janine s’efforce de traiter l’enfant comme s’il était simplement l’ami de son fiston. Toutefois, à l’été 1978, elle craque.
Craignant d’avoir fait dévier le cours du temps au point de mettre en péril ses retrouvailles avec Stéphane en l’an 2000, Janine glisse dans une profonde dépression. Une fois rétablie, elle réalise enfin son rêve d’étudier à l’École des beaux-arts. Son père Ernest est rassuré: sa fille ne semble plus obsédée par Stéphane. Seulement, des années plus tard, il commence à se tracasser: pourquoi Janine ne tient-elle plus son journal? Pourquoi ne fait-elle jamais allusion à ses retrouvailles avec Stéphane? Le 17 septembre 2000, c’est au tour de Stéphane de s’inquiéter: Janine ne se présente pas à leur rendez-vous. À quel jeu joue-t-elle?

Tag(s) : #ROMAN

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :