Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

*DÉLIRES DE FEMMES*Andrée-Anne Dufour*Auteure-partenaire*Éditions Première Chance

*Merci à Andrée-Anne Dufour, une jeune auteur-partenaire de Mille et une pages, pour m'avoir donné l’opportunité de lire ce livre en lecture de presse.*

*DÉLIRES DE FEMMES*Andrée-Anne Dufour*Auteure-partenaire*Éditions Première Chance

*Delires de femmes
*Andrée-Anne Dufour
*Les éditions Première Chance
*330 pages
*Chick-lit – Amour – Femmes - Amitié

Le commentaire de Martine Lévesque:

Dans ce roman, l'auteure a ciblé les inquiétudes des femmes à l'approche de la trentaine. Un vrai bon roman qui nous fait voir la complexité des interrogations et des sentiments qui touchent la femme dans ses relations amoureuses ou sociales. C'est en mêlant le tout, avec un humour léger qui réussit à dédramatiser la réalité de ses femmes qui sont en couple ou bien célibataires avec un désir de créer ou conserver une relation avec la gent masculine.
Andrée-Anne Dubois écrit avec une fraîcheur sur un sujet très féminin en utilisant un langage très actuel. On sent très bien que le sujet préoccupe l'auteure, tout en lisant ce roman, elle a su toucher la lectrice que je suis. Nous retrouvons certains passages qui m'ont fait sourire.
Un bon roman à lire, il est très réaliste tout en mettant l'accent sur l'amitié qui touche Claudia et Sophie en faisant graviter autour d'elles, plusieurs personnages très attachants. Délires de femmes, le titre rêvé, qui nous amène dans les péripéties de ses amies, avec une touche féminine et humoristique très ancrée, que l'auteure a réalisé avec brio, afin de nous embarquer dans cette scène actuelle des femmes.

Résumé:

Claudia et Sophie ont bientôt vingt-neuf ans. Pour Claudia, ce chiffre c’est l’angoisse, car aucun de ses buts n’est atteint : elle n’a pas encore de maison, pas encore d’enfants et sa relation avec son conjoint, Yan, n’est pas stable. Elle ne considère pas réussir grand-chose, pas même une sauce à spaghetti…
Sophie, pour sa part, n’a pas les mêmes inquiétudes. Le refus de vieillir est davantage au centre de ses préoccupations, préférant se qualifier de « Calvados », sortir et multiplier les conquêtes. Amie de Claudia, elle lui donne souvent des conseils plutôt maladroits et farfelus comme lui suggérer d’aller chercher une prescription d’antidépresseurs pour attirer l’attention de son conjoint… ou aller en séduire d’autres dans les centres d’achats en échappant le contenu de ses sacs, car être naïve et gauche, c’est mignon pour attirer un homme…
Les deux amies se retrouvent régulièrement au restaurant Le Hobbit pour leurs flamboyants échanges qui n’échappent pas à Laurence, une jeune serveuse qui souffre de rougir en public et qui collectionne les fonds de teint pour masquer ses rougeurs. Laurence devient quelque peu obsédée par Claudia et Sophie et rapidement, elle se retrouve mêlée à leur histoire…
Délires de femmes aborde les relations amoureuses fragiles, l’amitié sincère, la phobie sociale, l’obsession des réseaux sociaux et la peur de vieillir, le tout, par moments, avec une touche d’humour.

Tag(s) : #CHICK LIT, #QUÉBECOIS