Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

*Merci à Mickael Koudero, pour m'avoir donné l’opportunité de lire ce livre en lecture de presse.*

*LES ENFANTS D'ÉROSTRATE*Mickael Koudero

*LES ENFANTS D’EROSTRATE

*Mickael Koudero

*Auto-édition

*400 pages

*Suspense, thriller

Le commentaire de Lynda Massicotte :

Je ne sais vraiment pas par où commencer pour vous parler de ce suspense de Mickael Koudero.

Une histoire qui nous prend aux trippes dès les premières pages. Un suspense qui grandi, petit à petit, qui fait augmenter la tension. Une tension que l’on peut ressentir, même si c’est un livre, assez pour nous faire retenir notre souffle à plusieurs reprises durant la lecture.

Nous avons tous lus, des histoires de meurtriers en série, voilà que nous avons le contraire, des séries de meurtriers.

Des meurtriers, qui pendant une bonne partie du livre, nous avons beau chercher, mais sans succès à savoir qui ils sont, ce que ces meurtriers et les meurtres ont en commun.

Des personnages forts, tel que Adami, le chef de police, Milan le lieutenant français, et Laura la commissaire française d’une autre région de la France, venue prêter main-forte à Adami. Ces trois personnes vont réunir leurs expériences, leurs intuitions, pour résoudre cette série de meurtres sordides et toute l’histoire derrière ces meurtres.

L’auteur a su nous amener, petit à petit, avec un doigté extraordinaire, vers la conclusion du suspense.

Je vous mets au défi de comprendre avant d’arriver à la fin, vous n’y arriverez pas, j’en suis certaine, il vous faudra lire jusqu’à la dernière page, que dis-je la dernière ligne.

Toutes sortes d’émotions m’on traversées en lisant ce livre, bien sûr, l’appréhension, la peur, l’anticipation, mais aussi de la peine, de la tristesse.

Vous avez en main, tout ce qu’il faut pour faire de ce suspense, une incroyable lecture, et vous vous rappellerez longtemps de cette lecture.

Comme on pense commencer à comprendre, un revirement, un autre avenue s’ouvre, et voilà notre petite théorie qui tombe à l’eau.

Si vous êtes comme moi, vous ferez des recherches sur Erostrate, et vous verrez que l’auteur a très bien utiliser la définition d’Erostrate, pour créer ses personnages.

Je ne peux que vous suggérer ce livre, un gros coup de cœur pour moi. Et pour terminer j’espère sincèrement que ce ne sera pas le dernier roman de Mickael Koudero.

Résumé :

Novembre 2010. La neige, le froid, l’horreur. D’abord en France. Un homme est retrouvé assassiné dans une église à Lyon. Son dos a été tailladé, sa langue coupée. À 700 kilomètres de distance, du côté de Lille, sa fiancée est découverte pendue à un arbre. Un meurtre maquillé en suicide. Le sang poursuit sa route jusqu’en Belgique. Dans un asile abandonné, on retrouve le cadavre d’une femme, entièrement nue, le visage arraché. Une folie sans nom. Les meurtres s’enchaînent, des trajectoires se brisent.Tous portent la signature d’un tueur en série libéré un an plus tôt, le Borgne. L’homme aurait-il décidé de reprendre du service ? Difficile de l’imaginer vu son âge avancé et son état de santé. Non, la réalité est bien plus noire. « Nous ne sommes pas face à un tueur en série, mais à une série de tueurs ». Laura, Milan et Adami, des policiers venus de tout horizon, aux rapports singuliers avec cette enquête, vont très vite le comprendre. Ils se sont réunis en force, décidés à entrer dans la postérité, à marquer les consciences par leurs crimes. Ils...Les enfants d’Érostrate.

Tag(s) : #SUSPENSE

Partager cet article

Repost 0