Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

*L'ALLUMEUSE D'ÉTOILES*Hervé Jaouen*Éditions Presses de La Cité

*Merci aux éditions Presses De La Cité et spécialement  à Aurélie pour m'avoir donné l'opportunité de faire cette lecture de presse*

*L'ALLUMEUSE D'ÉTOILES*Hervé Jaouen*Éditions Presses de La Cité

- L'ALLUMEUSE D'ÉTOILES

- Hervé Jaouen

- Éditions Presses de la Cité

- 300 pages

- Roman

Le commentaire de Danielle Turcan:

J’ai aimé ma lecture montée avec une belle écriture de la part de l’auteur.
Evelyne chanteuse dans les bals devient Eva. Elle y fera la rencontre du poète Ropartz qui écrira la chanson, Allumeuse d'étoiles et qui par sa voix subjuguera le public. Mais voilà que les soi-disant imprésarios profiteront d'Eva, et celle-ci, pour se faire oublier quittera le pays car elle a, paraît-il, tuer son pygmalion. Elle fera la rencontre de Tello, humoriste sans succès qui la fera triompher. Mais le passé fini toujours par vous rattraper c’est bien connu !


Si vous aimez les romans avec une belle histoire, je vous recommande ce roman

Résumé:

Evelyne, fille du Nord et blonde aux yeux bleus, devient Eva Stella, brune aux yeux noirs et chanteuse du Modern Dancing, salle de bal rétro perdue dans les monts d'Arrée du Finistère.
Là son destin croise celui de Roparz, ange déchu, jeune poète qui porte sur ses épaules le lourd passé d'un père abruti et d'une mère nymphomane. Il lui écrit des chansons ajustées à sa voix de blues, elle en chantera une : L'Allumeuse d'étoiles, remarquée par un producteur, vampire prêt à tout.
Sortie de l'ombre après avoir subi l'épreuve violente du sang, Eva va échouer au soleil où l'attend un exécuteur des basses œuvres des dieux, Tello, créateur raté qui achèvera de construire son destin.
Dans ce roman, Hervé Jaouen explore une nouvelle fois son territoire de prédilection : la fatalité. Variation sur le mythe de Pygmalion, L'Allumeuse d'étoiles est une élégie à trois voix où se croisent et s'accomplissent les destins de personnages en délicatesse avec notre fin de siècle.

Tag(s) : #ROMAN