Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

*LA GALERIE DES JALOUSIES*T1-2*Marie-Bernadette Dupuy*Éditions JCL

*Merci aux éditions JCL, spécialement à Dany Côté, pour m'avoir donné l'opportunité de lire ce livre en service de presse*

  • LA GALERIE DES JALOUSIES, Tome 1 et 2
  • Marie Bernadette Dupuy
  • Éditions JCL
  • T1 : 608 pages, T2 : 624 pages
  • Roman

Le commentaire de Lynda et Céline:

Ce roman de Marie-Bernadette Dupuy, se passe en Vendée en France. Roman à multiples facettes, amour, intrigues policière, passions, un roman rempli de rebondissements. Sans tarder dès le début du tome 1, nous plongeons dans l’histoire. L’histoire d’Isaure et de Thomas, suscite toutes sortes d’émotions en nous. Remue-ménage dans notre cœur et dans notre tête, chassé-croisé dans cette histoire d’amour entre Thomas, Isaure, Jérôme. Thomas le grand et seul amour d’Isaure depuis qu’elle est toute jeune. Partage de sentiments de ma part pour Isaure, de ma part. D’un côté je la plains, pour le manque d’amour dont elle a été victime dans ses jeunes années, mais d’un autre côté, je n’aime pas qu’elle soit prête à tout, même aux idées de meurtre qui trottent dans sa tête, pour aller rechercher son amour de toujours Thomas. Et puis Justin, l’inspecteur de police, entrera en jeu, un autre personnage s’ajoute à cette histoire d’amour. A toutes les fois, où je croyais qu’Isaure avait finalement décidé pour un des hommes autour d’elle, il arrive quelque chose qui fait que, non, sa décision n’est toujours pas prise. Thomas, Jérome, Justin….choix difficile pour notre héroïne. Mais ces hommes ne sont pas toujours prêts à attendre le bon vouloir d’Isaure. Certains termes dans le roman font sourire, du moins pour nous qui sommes du Québec. L’auteure a su utiliser des mots colorés pour ses descriptions dans ce roman, on imagine sans peine, les lieux, les personnages, et même quelquefois les odeurs. Le monde des mineurs est un monde inconnu pour moi, alors de ce côté, l’auteur a su satisfaire ma curiosité. Le côté policier, meurtre de ce roman est également intense. Je peux dire que l’inspecteur de police en a plein les bras. Mais l’enquête également est mené de main de maître, nous pouvons voir sans peine que Marie-Bernadette Dupuy, met du cœur et du temps pour ces recherches afin de nous donner un roman très complet, riche en couleurs et en informations pertinentes. Une chose est bien certaine, c’est un roman plein de rebondissements, et la plupart du temps on ne peut s’y attendre. Il faut bien dire qu’Isaure a connu tout au long des 2 premiers tomes, plein de déboires, et que malgré tout elle continue d’avancer dans sa vie. On ne peut qu’espérer l’arrivée du tome 3, très rapidement, parce qu’on ne peut tout simplement pas rester comme ça, à ne pas savoir ce qui va arriver à Isaure. Une belle trilogie à lire, émouvante, intéressante et surtout très excitante.

Résumé tome 1: La Grande Guerre vient de se terminer avec son lot de morts, de destructions et de malheurs. Dans le village minier de Faymoreau, un accident grave se produit lorsqu'un coup de grisou provoque l'effondrement d'une galerie, causant la mort de trois travailleurs. Deux autres malheureux, dont Thomas Marot, sont prisonniers dans les entrailles de la Terre et les chances de les sauver sont minces. Lorsqu'elle apprend la tragédie qui frappe l'homme qu'elle aime depuis toujours, Isaure Millet se précipite sur les lieux, car même si Thomas s'apprête à se marier avec une ouvrière polonaise, elle espère toujours qu'il changera d'idée. Or, l'événement prend une tournure inattendue lorsqu'on retire des décombres le corps d'une des victimes: elle a été assassinée d'une balle dans le dos... Qui a pu commettre ce meurtre dans un moment pareil? Lorsqu'un policier parisien attitré à l'enquête, Justin Devers, arrive à Faymoreau, les mineurs, ceux que l'on surnomme les « gueules noires », s'enferment dans un mutisme qui exaspère l'enquêteur. La vérité parviendra-t-elle à s'extirper de cette histoire tordue, aussi sombre que les galeries de cette mine de charbon où tant de drames se sont joués? C'est ce qu'espère l'inspecteur Devers, tombé sous le charme d'Isaure, tout comme Jérôme, le frère de Thomas. Prenant assise dans un univers complexe où les drames humains et les chassés-croisés amoureux se succèdent à un rythme essoufflant, le roman La Galerie des jalousies est truffé de scènes où l'émotion et les passions sont à leur comble. Encore une fois, Marie-Bernadette Dupuy a réussi à se réinventer dans une période historique particulière, l'entre-deux guerre, une ère teintée à la fois de mélancolie et d'espoir. Résumé tome 2: Après les funérailles de la petite Anne Marot, en décembre 1920, Isaure Millet se rend à Paris avec Justin Devers, prête à l'épouser. La capitale française, grouillante de vie autant la nuit que le jour deviendra son nouveau havre. Mais le destin toujours cruel en décide autrement et la jeune femme, nouvellement mariée, retourne seule dans son village natal de Faymoreau. Elle devient la gouvernante de la famille Aubignac, où elle se lie d'amitié avec Olympe Mercerin, la mère de Viviane Aubignac. Mais même si elle est très occupée, Isaure ne peut oublier Thomas, qui s'apprête à devenir père de famille. Lorsque son épouse, Jolenta, donne naissance à un enfant mort-né et qu'elle décide de fuir sa peine et sa honte en Pologne, les deux amoureux de toujours ont beau le nier et tout faire pour rester loin un de l'autre, ils sont faits pour s'aimer; c'est ce qu'ils feront au clair de lune, au pied d'un majestueux chêne centenaire. Ce second tome de la série qui en comptera trois est tout aussi chargé d'épreuves, d'émotions, de deuils, de doutes, de chagrins que le premier. Au fil du temps, la jeune Isaure acquerra la force de caractère qui lui manquait tant. Elle suit ainsi sa voie semée d'embûches vers un but unique : avoir un jour droit au bonheur.

Tag(s) : #ROMAN DRAMATIQUE