Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

*MEURTRE DANS LE CIEL DE DORVAL*David Montrose*Éditions Hurtubise

Merci aux Éditions Hurtubise de me permettre de faire la lecture de ce roman pour un service de presse. 

*MEURTRE DANS LE CIEL DE DORVAL*David Montrose*Éditions Hurtubise
  • Meurtre dans le ciel de Dorval
  • David Montrose
  • Éditions Hurtubise – 2016
  • 280 pages
  • Roman policier – polar – les années 40 - littérature québécoise

Le commentaire de Martine Lévesque:

David Montrose a publié ce roman en 1952, sous le titre de Murder Over Dorval, donc je comprends mieux pourquoi cet auteur ne me disait rien.
Les Éditions Hurtubise l'ont publié en français ce mois-ci, c'est un roman noir, un vrai policier dans les années 40-50. Meurtre dans le ciel de Dorval est une enquête de Russell Teed. Nous nous retrouvons à Montréal dans un courant de l'après-guerre. Russell Teed est un détective privé qui se retrouve à prendre un vol de nuit entre LaGuardia et Dorval, l'action va débuter dès ce voyage aérien où une personne est tuée.
Qui est cette personne ?
Qui est le responsable ?
C'est en vidant plusieurs Dow ou Molson accompagnées de son rye canadien, que Teed va survivre, ce détective-privé est un jeune héritier de Westmount, il sera confronté à mener une enquête qui va l'amener à rencontrer différents personnages que certains, m'ont causé quelques rictus.
L'auteur est un bon scénariste, il maintient bien son style de roman noir, il décrit très bien le Montréal de ces années-là. Le débit de cette histoire est assez soutenue à rythme qui permet au lecteur d'assimiler le rôle des personnages dans tout le déroulement de l'intrigue. Un langage clair et aéré. On sent très bien l'héritage anglo-saxonne de l'auteur et aussi le côté de l'île de Montréal anglophone transparaît dans l'écriture et dans la topographie du roman. Une belle lecture d'un suspense québécois d'une période qui mérite que l'on s'attarde à son histoire, je pense que c'est un portrait socioculturel de Montréal des années 50.
J'aime les romans policiers, j'ai passé un beau et bon moment de lecture avec David Montrose que je ne connaissais pas du tout. Un bon roman noir se déroulant au coeur de Montréal, c'est toujours intéressant pour moi.

Résumé:


Montréal, fin des années 1940.
Cette fois, c’est dans un avion qui revient de New York que se déroule le drame sur lequel Russell Teed investiguera. Le tout commence simplement : une certaine Ann ignore l’identité de son père, mais sait par sa mère, Margaret, qu’il sera à bord de cet avion, et elle engage Teed pour l’identifier. Elle compte ensuite sur le détective pour découvrir le côté sombre de son géniteur afin de mettre un terme au chantage par lequel il maintient son emprise sur Margaret.

Rien de très périlleux, donc… jusqu’à ce qu’un meurtre survienne à bord de l’appareil et donne à l’affaire une tout autre tournure. Convaincu que cet assassinat est lié d’une manière ou d’une autre au père d’Ann, Teed se mêle à l’enquête que mène la GRC.

Fonçant sans crainte dans un univers où les bandits sont rois, Teed fouille le passé de chacun des passagers du vol en compagnie de son ami journaliste MacArnold. Visiblement, il aime le risque autant que la fréquentation des femmes fatales, des pasteurs louches, des hommes d’affaires véreux et des showgirls sulfureuses. Et c’est tant mieux pour lui, parce qu’il sera servi.

Découvrez ce Montréal aujourd’hui disparu, mais dont on repère ici et là les lieux emblématiques dans cette traduction de Sophie Cardinal-Corriveau. Un récit tout indiqué pour les amateurs de romans policiers américains de la trempe de ceux de Thompson, Chase, Chandler ou encore Cheney.

Tag(s) : #POLICIER, #QUÉBECOIS

Partager cet article

Repost 0