Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

*Merci aux Éditions VLB et spécialement à Marie-Josée, pour m'avoir donné l'opportunité de lire cette duologie en service de presse*

DANS LE REGARD DE LUCE (TOME 1 ET 2), Pauline Gill

VLB éditeur distribué par Libre Expression, 408 pages

Roman historique, québecois

Le commentaire de Lynda Massicotte:

Un roman historique de toute beauté, pour lequel j’ai accroché dès la première page. Un mélange subtil, petite dose de policier suite au meurtre au tout début d’Olivier, le frère de Luce, on y ajoute également une petite dose de politique de la fin des années 1700, début des années 1800, et finalement une grosse dose de roman familial, la famille de Luce, les Lajus.

En partant du père, François, la mère, Angélique, et le reste de la famille.

Je dirais que le roman commence dès les premières pages, on embarque, et c’est le style de roman que l’on ne peut plus lâcher avant d’avoir terminer.

Luce une jeune femme, avec une grande force de caractère, elle sait où elle veut aller dans la vie. On admire, son aplomb, son courage, sa ténacité, et son ambition, même si à cette époque, le rôle de la femme était plutôt de faire les enfants et de s’en occuper, les fausses couches à répétition, ne viendront pas à bout de cette jeune femme pleine de courage et de ressources.

J’ai admiré, le côté de Luce qui fait qu’elle prend tout en main quand son mari est emprisonné.

Mais Luce, devra affronter plein de problèmes dans sa vie, surtout avec son mari Pierre, qui lui est en politique et pas nécessairement du bon côté, dans ses années où les anglais sont au pouvoir. Avec le journal qu’il a créé, il se met dans le trouble, prison, problèmes financiers, etc.

Pauline Gill, nous accroche tout au long du livre et elle ne nous lâche pas.

Je suis un peu triste aussi pour Luce, pour son amour pour Joseph, le frère de Pierre, oui c’est un amour secret, mais on le sent à travers les pages, lors de leurs rencontres.

On ne peut qu’admirer le caractère de Luce!

En poursuivant la lecture avec le tome 2, on ne peut que s’attacher à cette femme, rempli de courage et surtout de persévérance dans sa poursuite de l’assassin de son frère. Je me suis vraiment attachée à ce personnage, un peu comme à une grande soeur. Elle ne l’a pas eu facile Luce, un mari, qui bien que l’on puisse ressentir tout l’amour qu’il a pour sa femme et qu’il en est conscient, mais incapable de lui montrer, même comportement avec ses fils, eux également souffriront de ce qui ressemble à de l’indifférence de la part de leur père, et pourtant.... Bien qu’ils se séparent, une chose qui était vraiment hors du commun à l’époque, ils continueront à ‘’s’admirer’’ mais s’aimer ça c’est une autre chose. Luce cette passionnée de la vie, qui aimera jusqu’à la fin son ‘’Joseph’’ qui passera au travers plusieurs deuils, plusieurs épreuves, et toujours l’obsession de trouver l’identité du meurtrier de son frère, est le pilier de ce roman. Trouvera-t-elle ce qui l’aura hanté toute sa vie...à vous de découvrir, je ne peux pas vous le dire! Mais je vous recommande vraiment cette duologie de Pauline Gille, elle est vraiment à lire. La plume de Pauline Gill, vient une fois de plus, ravir notre coeur, avec cette héroine.

 

Résumé tome 1:

Traversées par des intrigues amoureuses, politiques et criminelles, les premières années de la vie conjugale de Luce, fille unique de l'éminent chirurgien François Lajus, ne sont pas de tout repos. En 1795, à Québec, son frère est retrouvé mort, une balle dans la tête, derrière la maison familiale. Luce fait le serment de débusquer son meurtrier.

Alors que les mois passent et que la piste refroidit, l'avocat, journaliste et député Pierre-Stanislas Bédard demande sa main à Luce, en lui promettant de l'aider dans sa quête. Mais la guerre anglo-américaine qui couve et les jeux de coulisses au Parlement accaparent le chef du Parti canadien, qui paiera même d'une incarcération sans procès l'exercice de sa liberté d'expression.

La nomination de Pierre au poste de juge ramènera-t-elle le bonheur et la sérénité au sein de sa famille ? Luce parviendra-t-elle à épingler l'assassin de son frère ? Dans ce premier tome deDans le regard de Luce, Pauline Gill trace, sur un fond historique véridique, le portrait d'une femme libre et sensible qui refuse de baisser les bras.

Après une carrière dans l'enseignement, Pauline Gill se consacre désormais à la recherche et à l'écriture. Elle est notamment l'auteure de Marie-Antoinette. La dame de la rivière Rouge (Québec Amérique, 2005), Les enfants de Duplessis (Libre Expression, 2004) et des séries best-sellers La Cordonnière (VLB, 2002), Docteure Irma et Gaby Bernier (Québec Amérique, 2009 et 2013). Récipiendaire de nombreux prix et bourses, elle s'est donné pour mission de faire connaître l'histoire des pionnières du passé.

 

Résumé tome 2:

Québec, automne 1815. C'est avec bonheur que Luce Lajus regarde ses fils grandir. Par contre, son mariage avec Pierre-Stanislas Bédard, nommé juge à Trois-Rivières, bat de l'aile. Entretiendrait-il une liaison avec sa collègue, la jeune Éva Montour ? Et son frère Joseph, le premier amour de Luce, éprouverait-il encore des sentiments pour elle ? Notre héroïne est toujours taraudée par l'énigme de l'assassinat de son frère Olivier : parviendra-t-elle enfin à la résoudre ?

Dans ce second tome de Dans le regard de Luce,les trames criminelle, familiale, politique et amoureuse s'entrelacent et s'enrichissent jusqu'à culminer en une conclusion qui met magnifiquement en valeur le courage d'une femme d'exception, éternelle battante, toujours en avance sur son temps. Avec tout le talent de conteuse qu'on lui connaît, Pauline Gill évoque aussi l'émergence d'une conscience écologiste, la condition des peuples autochtones et l'histoire d'un pays qui cherche encore à se construire.

 

Tag(s) : #ROMAN HISTORIQUE, #QUÉBECOIS