Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

*L'ENLÈVEMENT*Carl Rochelau*Éditions De Mortagne* par Lynda Massicotte

*Merci aux Éditions De Mortagne, spécialement à Christine, pour m’avoir donné l’opportunité de lire ce livre en service de presse*

 

 *L’enlèvement

 *Carl Rocheleau

 *Éditions de Mortagne

 *304 pages

 *Faits vécus, québécois

Le commentaire de Lynda Massicotte :

Je viens de terminer ce livre, et j’en suis encore toute retournée.

Tout d’abord, dès le départ la couverture montrant la petite fille, nous prend au cœur. Cette histoire est vraie. Carl Rocheleau, l’auteur, nous raconte ce qui est arrivé à sa grande sœur, et nous démontre également comment ce tragique événement a influencé et dirigé le reste de sa vie, du moins une bonne partie de sa vie.

Je me souviens de ces faits qui se sont déroulés à Montréal, ce qui a rendu la lecture encore plus émouvante.

J’ai dévoré ce livre, comme un événement qui a duré 48 heures, peut-il à jamais, changé des vies. Parce que non seulement la vie de Véronique a été marqué à jamais, mais celle de sa famille, sa mère entre autre.

Nous voyons l’envers d’une histoire comme celle-là, les dommages collatéraux qui ont affectés tous les proches de cette petite fille, et les vies changées à jamais.

La peur, l’anxiété, la douleur, fini par s’estomper quand elle est de retour avec sa famille, mais les séquelles qui demeurent sont là pour la vie. Un drame qui fait que cette petite fille ne sera jamais plus une petite fille de 8 ans comme toutes les autres petites filles.

L’auteur a très bien su doser le tout, même si c’est un drame épouvantable à vivre, il vient nous chercher dans nos émotions, il a su bien nous transmettre ce que sa sœur et sa mère ont vécus, sans toutefois tomber dans le pleurnichage, tout en étant exact dans ses propos.

Le livre inclus quelques photos de presse de cet événement, ainsi qu’un petit dossier sur les enfants disparus, soit qui ont été retrouvés, soit qu’ils sont toujours portés disparus.

Ce livre est à lire sans faute! Moi je n’ai pas lu, j’ai dévoré ce livre, et j’ai adoré, même si j’en suis encore toute retournée.

 

Résumé:

Janvier 1984, Montréal.

À la sortie de l’école, Véronique Rocheleau est abordée par un homme qui prétend la connaître. Convaincue par le discours de l’inconnu, la fillette de huit ans abandonne ses amies et le suit.

Véronique n’a aucune idée du cauchemar dans lequel l’attire François, celui dont le nom la hantera durant les trente prochaines années.

Loin de s’arrêter à l’enlèvement, ce livre expose les conséquences qu’un tel drame peut engendrer chez la victime.

Et si le plus difficile était de survivre?

« La panique s’empare de moi. Personne ne sait que je suis ici. Ma mère ne viendra pas. Je ne retournerai jamais chez moi.

Je m’effondre en larmes. Puis, je crie. Je frappe la porte comme s’il s’agissait de mon agresseur. Mes poings sont douloureux, mais ce n’est rien à côté de l’angoisse qui me serre le cœur. Ma poitrine brûle. Qu’ai-je fait? Je vais mourir. J’aurais dû dire à mes parents que je les aime. »

Dossier spécial à la fin à propos de plusieurs cas d’enlèvements médiatisés au Québec, qui comprend un «portrait du ravisseur » et une liste de ressources au Québec.

Tag(s) : #FAITS VÉCUS, #QUÉBECOIS