Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

*UN HIVER AVEC LE DIABLE*Michel Quint*Presse de la Cité*

*Merci aux Éditions Presse De La Cité et spécialement à  Marie-Jeanne,  pour m'avoir donné l'opportunité de faire cette lecture en service de presse*

*UN HIVER AVEC LE DIABLE*Michel Quint*Presse de la Cité*
  • Un hiver avec le diable
  • Michel Quint
  • Édition Presse De La Cité, Collection Terres de France
  • 410 pages
  • Roman

Le commentaire de Danielle Turcan:

Que dire de ce roman si ce n’est que je me suis attachée a tous les personnages et particulièrement à Hortense et Robert.

Robert, photographe est tombé sous le charme d’Hortense, jeune accouchée qui a décelé le personnage menteur et escroc qu’il est.
Un incendie se déclare à la ferme de la famille Werheyden et tout accuse Salembier.
Hortense est très changeante avec Robert, soit elle lui fait les yeux doux, soit elle l’envoie balader et le pauvre bougre ne sait pas quoi penser.
Pierre, amputé de 3 doigts, de retour d’Indochine, va tomber amoureux de Noella qui couchait avec l’ennemi pour sauver sa peau. Le salon de coiffure de celle-ci est soufflé par une explosion et elle est entre la vie et la mort. Plusieurs incendies se déclarent dans la région. Est-ce une révolution prolétaire?
Les parents de Robert, qui étaient en fait des traîtres, ont dénoncés des résistants .
C’est une lecture que j’ai beaucoup appréciée. Très bien écrite, sous fond de guerre et de procès et que j’ai lu très rapidement car, beaucoup de mystère entoure pratiquement tous les personnages.
Je vous recommande fortement ce roman

Résumé:

Hiver 1953. Hortense Weber, jeune Alsacienne célibataire venue occuper un poste d'institutrice à Equignies, bourg de l'agglomération lilloise, accouche d'un petit garçon. A la maternité , elle rencontre Robert Duvinage, qui pratique, entre autres, l'escroquerie photographique du " bébé du mois ". Parce qu'elle le perce à jour sans le dénoncer, parce qu'il sent la jeune femme porteuse d'un secret, s'installe entre eux une relation d'affection méfiante. Robert suspend un temps ses activités pour faire le commis dans le bistrot-épicerie du maire communiste d'Erquignies et veiller sur Hortense malgré elle. La guerre d'Indochine bat son plein et divise la population, la guerre froide est vécue au quotidien... Les dissensions sont exacerbées par le procès à Bordeaux des nazis qui ont massacré les habitants d'Oradour en 1944. Parmi les accusés, treize malgré-nous, dont un engagé volontaire, alsacien. A Erquignies, on se déchire avec autant de violence que dans toute la France : responsabilité collective ou individuelle dans un crime contre l'humanité ? Peut-être en raison de ses origines, de son homonymie avec un des accusés, de son statut de fille-mère, Hortense est montrée du doigt. En même temps, ce climat ravive les plaies de la Libération, notamment l'affaire du réseau Voix du Nord, du nom du journal issu de la Résistance et de l'épuration..

Tag(s) : #ROMAN