Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

*Merci aux Éditions Leméac, et spécialement à Marc-Olivier, pour m’avoir donné l’opportunité de lire ce livre en service de presse*

LA VISITEUSE, Linda Amyot

Éditions Leméac, 120 pages

Roman dramatique, québecois

 

Le commentaire de Lynda:

 

Je viens de lire la dernière phrase de ce tout petit livre de 120 pages, et je ne suis pas certaine encore, sur ce que je vous dirai.

Évidemment, je ne peux en dire de trop, pour ne pas vous gâcher le plaisir de le lire.

Tout se déroule pendant que la mère de famille, la mère de Léonie en est à ses dernières heures, elle est à l’agonie, pendant un moment de lucidité elle dirige sa fille vers 3 petits cahiers, qu’elle veut faire lire par Léonie.

Les secrets longtemps enfouis, depuis des années, vont resurgir, et vont expliquer bien des choses.

Une série de lettres qui ont été échangées à l’époque, met une certaine variété dans le roman et fourni aussi quelques indices.

J’ai aimé les émotions qui sont mises dans ce dernier tête-à-tête, entre la mère et la fille, rempli de douceur, de chaleur et de non-dits. La fausse dureté du père qui cache un beau sentiment pour sa femme et sa famille.

Et la révélation du secret qui explique un meurtre atroce commis bien des années avant, qui si le tout avait été expliqué à l’époque aurait changé bien des choses, pour bien des personnes.

Malgré le petit livre, on comprend, et quand on arrive à la fin, on fin ouf, quelle histoire!

 

Résumé:

 

Rawdon, 1898. Reconnu coupable d'avoir battu à mort trois de ses sours et l'un de ses frères, Tom Nulty est pendu haut et court devant la population de Joliette. Trente ans plus tard, la fille de celle qui écrivait pour lui des lettres à une amoureuse exilée au Massachusetts est mise au fait de nouveaux éléments qui éclairent à rebours cette affaire sordide et les blessures profondes qui ont marqué la chair des survivants. Inspiré de faits réels, La visiteuse démontre que les chemins de l'amour sur ces terres de misères sont les mêmes qu'ailleurs : jamais simples, entortillés dans des obstacles moraux et des préjugés insoupçonnés, des qu'en-dira-t-on et des désirs pleins de malentendus.

 

Tag(s) : #ROMAN DRAMATIQUE, #QUÉBECOIS

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :