Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

*Je tiens à remercier pour sa générosité Catherine Venne auteure-partenaire qui m'a permis de lire son premier roman Les eaux glauques en service de presse*

-Les eaux glauques , Catherine Venne
-Éditions de l'apothéose – 2016, 234 pages
-Premier roman, théâtre, école, communauté, littérature québécoise

Le commentaire de Martine :
Les eaux glauques, ce sont des étudiants en théâtre de Saint-Célestin qui sont dépeints dans le roman avec leurs histoires personnelles, filiales, amoureuses. Cette cohorte d'étudiants vivront toutes les confrontations possibles (profs-élèves, élèves-élèves, élèves-familles), les jugements, les amitiés, les joies et les déceptions. Nous retrouvons dans ce roman tout ce qui entoure la vie de collégien ; cours, horaires, prestations, apprentissages, soirées endiablées au règne sexe, alcool, drogue et les relations amitiés ou amoureuses. On voit même le renvoi du programme de théâtre sans grande pompe.
Catherine Venne est d'une honnêteté en écrivant aussi le côté sombre de la démarche afin que leurs rêves de comédien et acteurs soient réalisés. C'est en passant par les échecs, les blessures, les renvois, les obstacles, les perversités et les incompréhensions que chacun des personnages secondaires qui gravitent autour de Marine va poursuivre trois années de formation théâtrales à Saint-Célestin.
Catherine Venne écrit avec une authenticité ayant elle-même vécut une formation théâtrale au Cégep de Sainte-Thérèse. Son roman n'est pas une histoire vraie, elle est allée du côté de la fiction, même avec ces personnages comme Matissia, Louise, Lorie-Anne, Étienne, Benoît, Paul, Matthieu, Cyril, Ziggui et l'Incrédule. Aucun, c'est un décalque exact de ses relations réelles avec les étudiants de Sainte-Thérèse, mais une création totale. J'ai bien aimé ma lecture, sa plume est rafraîchissante.
De plus, à la fin du roman, vous retrouvez le rapport de l'intervention humanitaire de l'organisme Parti clown… revenu sans frontières. C'est un organisme qui est cher à Catherine Venne et cela a inspiré l'écriture de ce roman.
Je cite Catherine : " comme les œuvres humanitaires de clowns me tiennent à cœur, j'ai choisi de remettre à un organisme de clowns les profits du roman. Une bonne raison d'acheter le livre !"


Résumé :
Marine a vingt ans. Étudiante à l’école de théâtre dans la petite ville de Saint-Céleste, elle fait ses premiers pas dans la vie adulte entourée de déracinés comme elle. Elle rencontre Cyril, le comédien autodidacte qui intrigue la communauté et s’envole à la guerre; Louise, la plus sensuelle des femmes; Paul, l’homme torturé et Mia, qui rêve de soleil, bien que son amant soit traqué par-delà les océans. Des élans de passion et des relations pleines d’humour, de tendresse et d’absolu naissent du parfait hasard de leurs rencontres.
Au fil des mois et au contact de ces figures charismatiques, Marine cherche à se défaire de l’influence de sa mère sur sa façon d’appréhender le monde.
Lorsqu’elle frôle la mort, la tentation d’y rejoindre son père est grande, mais, grâce à l’attrait des univers incarnés par ceux qui l’entourent, Marine se met en quête du chemin qui mène à l’expression et au don de soi.

Tag(s) : #THÉÂTRE, #ÉCOLE, #QUÉBECOIS, #AUTEURE-PARTENAIRE

Partager cet article

Repost 0