Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je tiens à remercier Marianne et Amélie des Éditions Hurtubise pour m'avoir permis de lire les deux tomes de la série Sur les berges du Richelieu de Jean-Pierre Charland. 

-Sur les berges du Richelieu, Jean Pierre Charland

-Éditions Hurtubise - 2016 

-Tome 1 : La tentation d'Aldée - 448 pages 
-Tome 2 : La faute de Monsieur Le Curé - 448 pages 

-Roman historique, Rivière Richelieu, Domestique, bourgeoisie, Québecois

Le commentaire de Martine:


Par souci d'honnêteté, je dois vous dire que je suis novice dans la lecture des écrits de Jean-Pierre Charland, j'ai fait ma première connaissance avec son style et sa plume. 
Je vais vous parler un peu du tableau, on est au début du 20e siècle, nous découvrons les relations entre la bourgeoisie, les domestiques et l'Église catholique. Nous sommes au sein d'une petite ville qui longe la rivière Richelieu, Douceville, qui ressemble étrangement à une ville que l’on connaît bien. Dans Douceville vivent des personnages très attachants, comme la domestique Graziella qui est bougonne, qui met beaucoup de cœur dans son travail auprès de la famille du Dr. Turgeon. Dans cette maison, arrive une nouvelle domestique. Aldée, une adolescente qui doit sacrifier ses rêves de devenir institutrice pour nourrir sa famille. L'histoire du premier tome, tournera autour de cette arrivée chez les Turgeon, en touchant des thèmes universels comme l’amour, la famille et la religion qui était très présente à cette époque et permet de nous présenter beaucoup de détails sur la vie des femmes de l’époque. 
Pour la suite, l'auteur nous amène dans un monde où la prière et les autos-châtiment ne dépassent pas les envies de la chair. L'action se passe autour du presbytère, avec le curé, le vicaire et la nièce du curé, Sophie, qu'on a connue un peu dans le premier tome. Dans ce tome, Jean-Pierre Charland revient avec les personnages de la famille Turgeon et leurs domestiques Graziella et Aldée. On va découvrir de plus en plus sur l'histoire du curé, ses liens avec sa nièce Sophie. Une nouvelle personne va arriver à Douceville... 
Que fait-elle là ? 
Que veut cette personne ? 
Jean-Pierre Charland est un auteur que j'ai bien aimé lire, je comprends mieux sa prolifique bibliothèque. Il nous présente dans cette saga, un excellent tableau d'époque. Les personnages, les lieux, les mœurs sont très bien décrits, l'auteur est un maître dans le domaine du roman historique. Je confirme que beaucoup d'autres titres font maintenant partie de mes lectures à venir. Je comprends mieux sa notoriété dans les sagas historiques québécoises. 

 

Résumé:

 
Tome 1 : La tentation d'Aldée 
Vallée du Richelieu, hiver 1905. Aldée, une adolescente maigrichonne, a le coeur brisé quand elle doit quitter la ferme paternelle et abandonner son ambition de devenir institutrice. Hélas, pour éviter la famine, son père a besoin du salaire qu’elle obtiendra en se mettant au service de bourgeois de la ville. 

Heureusement, la famille du docteur Turgeon se montre bienveillante à l’égard de la nouvelle domestique et Graziella, la vieille cuisinière, la prend sous son aile en se promettant de la remplumer. Lorsque le beau Félix Pinsonneault, un camarade de collège du fils de la maison, se met à lui faire une cour assidue, la jolie servante entrevoit un avenir meilleur… Parviendra-t-elle à mesurer le danger incarné par l’arrogant garçon et à éviter la déchéance destinée à une fille perdue ? 

Dans ce roman, Jean-Pierre Charland nous plonge dans l’univers de la petite bourgeoisie québécoise au début du XXe siècle. 

Tome 2 : La faute de Monsieur Le Curé 

Vallée du Richelieu, printemps 1906. Alors que l’arrivée des beaux jours égaie la petite communauté de Douceville, les mauvaises langues se délient dans des lettres anonymes adressées à l’archevéché. Elles dénoncent le curé Grégoire, qui héberge au presbytère sa nièce Sophie, une jeune fille de dix-sept ans belle à faire damner un saint. 

QUAND LA TYRANNIE DES SENS TENAILLE LE CLERGÉ… 

Les grenouilles de bénitier ne sont pas les seules à scruter les allées et venues de Sophie. Une mystérieuse étrangère, qui ne cache pas avoir bien connu le curé dans le passé, observe ouvertement l’adolescente depuis le parc en face du presbytère… Pendant qu’à l’intérieur, le vicaire Chicoine est l’objet de cruelles pulsions qu’il tente vainement de réfréner. 

Monsieur le curé détiendrait-il un secret bien gardé ? 

Dans ce roman, Jean-Pierre Charland nous emporte 
dans un monde où la prière ne chasse pas la chair. 

 

Tag(s) : #ROMAN HISTORIQUE, #QUÉBECOIS

Partager cet article

Repost 0