Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je tiens à remercier les Éditions Hachette Canada qui m'ont permis de faire une lecture de presse de ce magnifique roman Toute la lumière que nous ne pouvons voir d'Anthony Doerr, publié aux Éditions Le livre de poche.

-Toute la lumière que nous ne pouvons voir, Anthony Doerr 
-Éditions Le livre de poche, distribué par Hachette Canada 
-704 pages 
-Roman historique, suspense, seconde guerre mondiale, drame, aveugle, diamant--Prix Pulitzer 

Le commentaire de Martine : 

Dans ce chef-d’œuvre, nous avons une histoire qui se révèle une pièce à la fois. Il est écrit en court chapitre qui s'alterne entre 1940 et 1944. Ce casse-tête est une série de panneaux qui s'entremêlent et que l'on installe petit à petit. Il raconte les histoires de deux enfants, une Française et un Allemand, dont les récits vont se croiser pendant la Seconde Guerre mondiale. 
En 1934 à Paris, Marie-Laure Leblanc devient aveugle à cause d'une cataracte. Son père, serrurier de métier veut la rendre indépendante malgré sa cécité. Passionnée par les romans d'aventures, elle apprend à lire en braille et commence Vingt mille lieues sous les mers. En même temps, en Allemagne, il y a Werner Pfennig, très curieux va découvrir le fonctionnement d'une radio, trouvée derrière l'orphelinat dans lequel il vit. Werner et Jutta,  sa petite sœur,  vont profiter du petit appareil et apprendre le français. Deux jeunes enfants, Marie-Laure est âgée de 6 ans et lui Werner âgé de 8 ans, vont subir toutes les répercussions et les traumatismes de la guerre. Les Allemands vont envahir la France en 1940, Marie et son père vont s'exiler à Saint-Malo, c'est durant leur exil que tout va basculer pour eux. La guerre n'épargne personne. Marie-Laure & Werner se retrouvent  réunis, mais comment ? Dans quel contexte ? Qu'est-ce que l'avenir leur réservent? 
Un très bon roman, une histoire magnifique alliant la science et la nature humaine. Un roman tragique qui est aussi merveilleux. Anthony Doerr s'est investi d'une mission qui est la transmission de la réalité d'une catastrophe mondiale, la Seconde Guerre mondiale. Il y a une justesse dans son style d'écriture, il a peut-être eu une intuition en construisant son roman par petit chapitre afin de ne pas alourdir le drame que vivent ces jeunes. Les personnages sont très attachants surtout Marie-Laure qui malgré son handicap va devenir une femme très autonome. Le débit est fluide, l'histoire est captivante qui fait que ce n'est qu'à la fin du livre que nous réalisons que nous avons passé au travers de 700 pages. 
Ce roman est absolument magnifique, il est très dense, très riche et très lumineux malgré les sujets difficiles qu'il aborde. C'est un petit bijou qui pourrait se lire plusieurs fois, sans jamais en être lassé tellement sa beauté nous enrichit à chaque page lue. 


Résumé : 
Toute la lumière que nous ne pouvons voir possède la puissance et le souffle des chefs-d’œuvre. Magnifiquement écrit, captivant de bout en bout, il nous entraîne, du Paris de l'Occupation à l'effervescence de la Libération, dans le sillage de deux héros dont l'existence est bouleversée par la guerre : Marie-Laure, une jeune aveugle, réfugiée avec son père à Saint-Malo, et Werner, un orphelin, véritable génie des transmissions électromagnétiques, dont les talents sont exploités par la Wehrmacht pour briser la Résistance. 
Cette fresque envoûtante, bien plus qu'un roman sur la guerre, est une réflexion profonde sur le destin et la condition humaine. La preuve que même les heures les plus sombres ne pourront jamais détruire la beauté du monde.

 

Tag(s) : #ROMAN HISTORIQUE, #DRAME

Partager cet article

Repost 0