Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

*Je tiens à remercier  Mireille Bertrand de me permettre de faire une lecture de presse de ce nouveau recueil de Jean-Paul Beaumier*

-Et si on avait un autre chien ?
-Jean-Paul Beaumier
-Éditions Druide – 2017
-160 pages
-Nouvelles, recueil, moments de vie, littérature québécoise

Le commentaire de Martine :

Je viens de terminer la lecture de ce recueil de dix-neuf petites nouvelles qui m'ont emballé. Dans l'ensemble, les nouvelles sont imbriquées une dans l'autre. C'est autour des thèmes touchant l'humain, comme la solitude, l'amour, l'angoisse, l'ennui, l'attente, le désir, etc.
Jean-Paul Beaumier sait bien écrire le quotidien ordinaire afin d'en faire une nouvelle, un récit qui captive notre attention et nous amène aussi à réfléchir, à se souvenir, à sentir ou ressentir ce que les personnages peuvent vivre. Certains personnages nous ressemblent, d'autres moins. Que ce soit dans leur philosophie, leur caractère, leur action ou de leur réaction. On peut affirmer que l'auteur est incarné dans la société actuelle. Pour ma part, le personnage qui m'a marqué est Utopie, mais je me réserve de vous en dire plus, je vous invite à lire le livre et peut-être que pour vous aussi Utopie vous marquera.
La plume de Jean-Pierre Beaumier est très agréable à lire, j'ai bien aimé ma lecture. J'ai refermé ce livre en étant très choyé d'avoir partagé un moment privilégié avec cet auteur que j'ai découvert avec cette lecture. Un titre à retenir !


Résumé :
La seule présence d’un chien, aussi fidèle compagnon soit-il, suffirait-elle à apaiser nos angoisses existentielles ? À alléger le poids de la solitude que nous ressentons à certains moments ? À tromper l’usure de la vie de couple ?
Voici dix-neuf nouvelles empreintes de tendresse et de douce ironie qui baignent tout à la fois dans l’ombre et dans la lumière. Avec ce sens de l’observation qui lui est propre, Jean-Paul Beaumier poursuit l’exploration des relations que nous entretenons avec les autres et qui, de l’enfance à l’âge adulte, modulent et modèlent notre vision du monde. Les tracas du quotidien, les petites déceptions que la vie se charge de semer sur notre chemin, des souvenirs ou des photos surgis du passé. En somme, l’incommensurable mystère des relations humaines.

Tag(s) : #NOUVELLES, #QUÉBECOIS

Partager cet article

Repost 0