Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

*Je tiens à remercier les éditions du 38 et spécialement Anita, de m'avoir permis de lire ce thriller*

-Le neuvième annulaire
-Yan Kellern
-Les éditions du 38 – 2017
-492 pages
-Thrillers, enquêtes policières, tueurs en série, littérature française

Le commentaire de Martine :
Quand j'ai commencé ce roman, je ne savais pas du tout à quoi m'attendre. Je ne connaissais pas l'auteur, puisque c'est son premier roman, et le résumé ne m'oriente en aucun cas sur ce suspense et son thème, soit un thriller psychologique, mystère, fantastique, etc. On peut donc dire que je suis entré dans ma lecture comme une lectrice innocente, ce que je ne suis pas resté longtemps.
Quel roman, Yan Kellern a du talent rivalisant avec mes auteurs préférés de thrillers comme Michael Crichton, Stéphane Bourgoin, Patrick Senécal, etc. Dès les premiers instants, nous entrons dans le vif du sujet, qui tout le long de ce roman a su me plaire, meurtres, enquêtes policières, souricières, éléments de preuve et tueurs en série. Eh oui, tueurs avec un "s ", car on aura affaire à deux meurtriers qui font l'objet des enquêtes de Martin Lempereur et le chef Yves-Marie Plazek qui essayeront de mettre la main au collet de ces tueurs un qui surnomme Yazuka et l'autre le Serpent. Et en même temps., ces deux enquêteurs interrogeront des témoins ou des coupables, tout autour de ses enquêtes les découvertes et les éléments vont s'imbriquer et se désunir.
Je peux affirmer qu'en tant que lectrice de thriller, j'ai l'habitude de faire mes conclusions durant les enquêtes, mais là chapeau, je me suis complètement gourée et je suis pleinement satisfaite, que l'auteur m'a amenée sur des terrains insolites durant toute cette lecture. Quoi demander de mieux quand on lit un nouvel auteur que celui-ci arrive à nous séduire par son histoire.
La plume de Yan Kellern est facile à lire, il est intéressant de voir comment un détail anodin peut prendre une place des plus importantes dans ce déroulement. Je trouve que l'auteur a bien tenu son suspense jusqu'à l'épilogue, donc aucune chance d'abandonner sa lecture en milieu, car les énigmes sont impossibles à deviner. Je peux dire que ce médecin urgentiste qui est Yan Kellern a su, créer une montée d'adrénaline durant ma lecture que ce fut un grand plaisir de lire ce roman. Je garde un œil sur son nom et surveille d'autres publications prochaines.


Résumé :
Alors que plusieurs tempêtes se déchaînent à un rythme effréné sur la petite ville portuaire de Concarneau, dans le sud de la Bretagne, un impitoyable tueur en série, véritable éventreur, vient semer la panique dans la population. Impuissant face à cette vague de crimes que rien ne semble pouvoir arrêter, le commissaire Yves-Marie Plazek, ancien de l’Antigang, doit faire équipe avec le plus célèbre profileur parisien, Martin Lempereur, lui-même aux prises avec un autre serial killer, Yakuza, qui viole et tue ses victimes avant de leur couper l’annulaire. Forts de leurs différences, les deux enquêteurs vont devoir collaborer.

Les deux tueurs, que tout semble séparer, ont néanmoins en commun un machiavélisme diabolique qui leur permet d'échapper à leurs poursuivants respectifs.

De Concarneau à Paris, une double traque commence. Mais tueurs comme enquêteurs ignorent encore qu’un autre point commun, inimaginable, risque de précipiter leur destin
.

Tag(s) : #THRILLER, #POLICIER, #TUEURS EN SÉRIE, #LITTÉRATURE FRANÇAISE