Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

*Merci aux Éditions Leméac spécialement à Marc-Olivier pour m’avoir donné l’opportunité de lire ce livre en service de presse*

-Camille

-Patrick Isabelle

-Éditions Leméac

-320 pages

-Jeunesse, journal intime, violences familiales, québecois

Le commentaire de Lynda:

Je n’ai pas lu ce livre, je l’ai tout simplement dévoré. Un livre qui, une fois commencé, ça devient pratiquement impossible de le refermer, sans être rendu à la toute fin.
La moitié du livre environ, est écrit sous forme de journal intime, celui de Camille. Camille, enfant unique d’une famille dysfonctionnelle. Père alcoolique et violent, mère qui souffre d’une dépendance affective envers cet homme et qui lui pardonne à répétition, pendant que Camille paie le prix de l’attitude de sa mère. Coups et blessures par son père, comme elle le dit, Camille se cache, elle et tous les bleus qu’elle a sur le corps, sur les jambes.
La cruauté de ce père est sans limite, mais tout comme sa mère, Camille cache cette vérité au gens autour d’elle, entre autre les professeurs. Elle s’isole de plus en plus, n’a pas d’amies sur qui elle pourrait compter, résultat naturellement de sa peur que les autres découvrent ce qu’est sa vie...jusqu’à la fuite en Acadie, avec sa mère.
Elle découvre une famille, une grand-mère, tante, oncle et surtout un cousin Mathis, qui deviendra son grand ami. Louis, ce vieil homme qui se prend d’amitié pour elle, et Kevin, le premier petit copain. Tous ces gens à qui elle s’attache, mais qui ne connaissent pas SA vérité, et qu’elle ne veut plus quitter.
Puis c’est la disparition, et c’est à ce moment que sa mère découvre le journal intime de Camille, et qu’elle se met à le lire. Savoir et surtout lire comment les abus physiques du père de Camille ont marqué celle-ci. Savoir qu’elle-même n’a pas su être la mère, qu’elle aurait dû être pour sa fille.
J’ai adoré ce livre, les sentiments que nous vivons au travers Camille sont très forts. On en veut à ce père, pour le mal qu’il fait à sa fille. À cette mère, qui malgré les coups et blessures subis, revient toujours vers cet homme et lui pardonne.
Mans, la grand-mère, est un personnage unique, et que dire de Mathis qui mettra tout l’acharnement qu’il peut, pour retrouver Camille, sans abandonner.
Un roman bouleversant, dérangeant, pas facile à lire parce qu’il fait mal, mal de voir cette jeune fille et sa vie, mais surtout mal, parce que nous savons tous très bien, que ça existe pour vrai des familles comme ça. Je vous recommande ce livre, il est à lire. Bravo à Patrick Isabelle, pour avoir mis dans ses mots, ce qu’il fallait pour nous faire ressentir toutes ces émotions.

 

Résumé:

La jeune Camille grandit dans un univers de tensions, de craintes et de désirs. Témoin des disputes et des réconciliations de ses parents, elle devient la cible de son père. À l'école, elle doit cacher ce corps, qui, lui, ne peut mentir. Couvrir ses jambes, ses bras. Souvent, elle voudrait s'effacer, confie-t-elle à son journal intime.
Une nuit, sa mère s'introduit dans sa chambre pour la réveiller. On s'en va. S'amorce alors une fuite désespérée qui les conduit en Acadie, où Camille s'abandonne aux splendeurs du paysage, à la mer, à l'amour. Puis, du jour au lendemain, elle disparaît.

 

 

Tag(s) : #JEUNESSE, #JOURNAL INTIME, #VIOLENCES FAMILIALES, #QUÉBECOIS