Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

*Je tiens à remercier Marie Brassard des Éditons Véritas Québec pour cette lecture de presse*

-Du cœur à l'Histoire - Le Vieux-Hull, Tranches de vie de 1950-1975
-Gilles Carpentier
-Éditions Véritas Québec - 2017
-248 pages
-Roman historique, Hull, Gatineau, histoire du québec 1950-1975, urbanisme, généalogie, adoption, révolution tranquille, religion catholique, scolarisation et sociologie

Le commentaire de Martine :
Ce roman nous plonge dans la vie rurale du Vieux-Hull durant la révolution tranquille, où les familles Bastien, Pelletier, Martin ainsi que le curé Fleury vont se côtoyer. C'est autour de la famille Bastien que l'histoire se dessine surtout avec Gilbert qui est le personnage qui m'a le plus touché. C'est certain que dès le début de ce roman, Gilles Carpentier touche à un phénomène assez répandu dans les familles au Québec dans les années 50, soit d'adopter l'enfant d'une parente pour diverses raisons.
Lors de ma lecture, à certains moments, je me suis remémoré ce que me racontait ma grand-mère de leur vie de famille. La fréquentation, le mariage, les grossesses, les enfants, la maisonnée, etc. Ce que je retrouvais dans le récit de cette famille, c'est que cela ressemble vraiment à ce que j'ai déjà entendu, je trouve que l'auteur a une écriture authentique et juste de la réalité de cette tranche de vie et surtout de la réalité familiale de ce temps-là. La vie de cette famille sera influencée par la religion catholique, que ce soit leur pratique quotidienne, que l'influence du curé pour promouvoir l'enfantement coûte que coûte, ainsi que les implications sociales et cléricales.
C'est un vrai portrait de la réalité québécoise et de la place que le clergé a prise au sein de leur communauté. Tout en favorisant une scolarisation dans un milieu d'éducation publique implicite de la religion.
C'est un merveilleux tableau urbain que dépeint Gilles Carpentier dans ce roman, nous nous attachons à certains personnages. Nous sommes baignés dans la révolution tranquille et à la fin, c'est l'émergence des années 70. Dans un langage clair, fluide et facile à lire, je pense qu'il est difficile de ne pas aimer et respecter le travail de cet auteur qui s'avoue être d'une perfection et d'une justesse. J'ai passé un excellent moment de lecture avec ces personnages et j'ai bien hâte de les retrouver, je l'espère.


Résumé :
Le cœur des hommes et des femmes qui ont fait battre celui de Hull depuis 1950 devient ici le théâtre où des vies se jouent, des êtres se découvrent, des enfants grandissent. À travers un parcours touchant, Gilles Carpentier nous amène à revisiter une époque de luttes et de travail acharné, et ainsi partager la vie des familles des quartiers ouvriers condamnés à trimer dur pour combattre la petite misère. En se promenant dans les rues de sa jeunesse, rue Falardeau, rue Chénier, Rue St-Henri, rue St-Florent, rue St-Rédempteur, rue Brébeuf, en se rendant à l’école, en vivant sa jeunesse autour des parcs et lieux de rencontres, cet auteur nous apprend à aimer la ville où l’on a grandi, parce que cette ville nous habite à jamais. Il démontre que le VIEUX-HULL possède une âme et ses lieux enrichissent notre histoire actuelle. Gilles Carpentier a fait ses premiers pas dans les quartiers de Hull et aujourd’hui, c’est lui qui fait rayonner et grandir sa ville par son implication citoyenne.

Tag(s) : #ROMAN HISTORIQUE, #HISTOIRE DU QUÉBEC, #GÉNÉALOGIE, #ADOPTION, #SOCIOLOGIE, #QUÉBECOIS

Partager cet article

Repost 0