Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

*Je remercie Andreïna Pfaat des Éditions Hachette Canada pour m'avoir permis de recevoir en service de presse,  cet exemplaire*

-Impyrium - Livre 1
-Henry H. Neff
-Éditions Hachette – 2017
-350 pages
-Roman jeunesse, fantastique, dystopie, adolescent, quête, futur, magie, pots-apocalyptique

 

Le commentaire de Martine :
Je peux vous dire que ce roman m'a un peu surprise, car j'avais lu quelques commentaires négatifs. Il s'est avéré assez surprenant, et beaucoup plus qu'un simple roman de fantaisie jeunesse.
Premièrement, dès que j'ai pris ce livre dans mes mains, c'est une couverture sublime embossée avec une image qui nous met déjà dans le contexte de la magie. Magnifique présentation !
Bon oui, c'est présenté comme un livre fantastique, il a un côté de science-fiction (dystopie) tout en étant ancré à la réalité. Comme j'aime le style dystopie alors je suis super-contente de le retrouver dans ce roman. Je disais que l'histoire a un ancrage dans la réalité tout en se retrouvant dans un univers magique avec des sorciers, des démons, des créatures du folklore traditionnel.
Un cataclysme a ravagé la Terre. Les continents sont réorganisés, la magie est apparue. Les Faeregine ont sauvé la Terre ravagée par des monstres et des démons qui tentaient de se l'approprier. On suit ici, Hazel Faeregine et Hob Smythe, Hazel est une princesse impyriale qui rêve d'une vie tranquille et Hob est un jeune mineur qui rêvasse de s'évader. Ils vont tous deux se retrouver au cours des luttes de pouvoir qui se profilent. Tandis que la survie d'Impyrium pourrait bien dépendre d'eux et des choix qu'ils feront.
Ce tome est introductif, car c'est le Livre I, l'histoire se met en place et l'on apprend le rôle de chaque personnage. On découvre ce qui se passe autour de la famille Impyriale, les diverses trahisons et les secrets que l'on découvre au fur et à mesure. Les personnages sont très intéressants, Hazel est la benjamine des triplées, mais également la moins appréciée. Loin du physique qui caractérise sa famille. Elle est tout juste acceptée dans sa famille et par Impyrium, malgré son physique qu'on trouve disgracieux, elle se révèle la plus douée en magie. Bien vite l'araignée, sa grand-mère, que le monde craint, lui confiera une mission qu'elle n'aura pas le choix d'honorer. Hazel est courageuse et déterminée, mais elle est un peu tête en l'air. Hob est un jeune homme impétueux et courageux, il est très intelligent et audacieux. Ces deux personnages principaux, Hazel ou Hob, que j'ai tout de suite aimés. Ils sont différents tous les deux à tous les niveaux. Ils ont un héritage plus ou moins lourd et l'on attend d'eux qu'ils soient à la hauteur.
Pour conclure, j'ai bien aimé ma lecture. Une histoire enivrante, magique et fantastique. Dans une écriture fluide, ce roman est facile à lire. C'est un premier tome qui pose les bases de l'univers richement développé par l'auteur et nous dévoile les différentes intrigues et complots du Royaume. À mon avis, ce premier tome est une réussite. Je n'ai pas vu le temps passer, et j'ai hâte de retourner dans l'univers de l'Impyrium.


Résumé :
Depuis trois mille ans, les Faeregine règnent sur Impyrium. Pourtant, au fil des siècles, leur magie s'est affaiblie. Aujourd'hui, elle n'est presque plus qu'un souvenir. D'autres mages, plus puissants, convoitent le trône. Hazel est le dernier espoir des Faeregine. Sa magie paraît sans limites. Mais est-ce une chance ou une malédiction, pour Hazel, pour sa famille, pour Impyrium ?

« Je n'ai jamais lu de roman où un monde magique est si bien développé depuis Harry Potter. » — James Dashner, auteur du Labyrinthe

Tag(s) : #JEUNESSE, #FANTASTIQUE, #DYSTOPIE