Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

*Merci aux Éditions Libre Expression, et spécialement à Marie-Josée, pour m’avoir donné l’opportunité de lire ce livre en service de presse*

-L’amérindienne-Dans l’univers de la Saline

-Louise Lacoursière

-Libre Expression, 2017

-360 pages

-Roman historique, herboriste, amérindiens, québecois

Le commentaire de Lynda:

Cette lecture m’a vraiment intéressé étant donné que l’auteure parle beaucoup des Abénakis, et ma grand-mère étant de la tribu des Abénakis, ce fut une lecture très enrichissante pour moi, dès le départ et j’ai découvert des faits vraiment bien sur mes origines.
Quelques mots indiens glissés au fil des pages, donnaient un certain caractère à ce roman.
Mais avant tout, l’amérindienne, c’est l’histoire de Judy, amoureuse du Dr Antoine, mais c’est un amour impossible, le temps et les circonstances en auront décidés autrement.
Judy qui doit s’occuper d’Alanis, celle qui l’a initié aux traitements par les herbes, demeurera sur place avec les Abénakis pendant quelque temps, et finalement, elle épousera Simon, petit-fils d’Alanis, est-ce par dépit, par peur de rester vieille fille ? À vous d’en juger !
Nous sommes en 1892, et d’un côté les autochtones, de l’autre côté les ‘’blancss, ’ mais c’est un partage harmonieux et paisible, un partage de connaissances et d’expériences.
Avant tout, Judy se donne à plein dans son herboristerie qui est situé à Montréal, et ses connaissances et son habilité avec les plantes, en feront une personne assez populaire.
On fait également mention à quelques reprises de personnages que nous avons rencontré dans d’autres livres de l’Univers de la Saline, telle qu'Anne, cette jeune fille aveugle, que nous avions pu rencontrer dans La Jeune fille au piano, ce qui nous situe un peu dans l’histoire. Mais attention, nul besoin d’avoir lu les autres livres, les descriptions et les allusions sont assez claires pour que nous puissions suivre sans aucune problème.
Judy trouvera-t-elle le bonheur, l’amour ailleurs qu’avec Antoine ?
En bref, j’aime bien les livres de Louise Lacoursière, qui nous montre un autre pan de notre histoire, ces descriptions sont détaillées, sans excès, ce qui nous garde captivée par l’histoire que nous lisons. Les faits sont véridiques, ses recherches ont dû être assez poussées, pour qu’elle puisse nous offrir ces détails pertinents à cette époque.
Je vous recommande ce livre, et je vous souhaite d’aimer comme moi, je l’ai aimé.

 

Résumé:

1892. Judy doit se rendre à l'évidence: le Dr Antoine Peltier, celui qu'elle a tant aimé, ne lui reviendra pas. À la suite d'un long séjour chez les Abénakis, elle consent à épouser Simon Watso, le petit-fils d'Alanis, celle qui l'a initiée aux plantes médicinales. Jalouse de sa liberté, elle conserve son herboristerie à Montréal.

Mais l'ombre de sa relation passionnée avec Antoine plane toujours. Comment réagira Michelle, la femme de ce dernier, bien au fait de son passé amoureux?

Nul besoin d'avoir lu
La Saline pour savourer L'Amérindienne. Toutefois les lecteurs de la trilogie seront heureux de retrouver l'univers de cette saga, puisque l'auteure reprend le fil de son histoire en développant des personnages secondaires forts dans les intrigues riches en rebondissements.

 

Tag(s) : #ROMAN HISTORIQUE, #AMÉRINDIENS, #HERBORISTE, #QUÉBECOIS

Partager cet article

Repost 0