Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

*Merci aux Éditions de l’Homme et spécialement à Jacinthe pour m’avoir donné l’opportunité de lire ce livre en service de presse*

-Mara M

-Élyse-Andrée Héroux

-Les Éditions de l’homme

-336 pages

-Roman, mère mono-parentale, québecois

Le commentaire de Lynda:

Je viens tout juste de terminer un gros coup de cœur avec ce roman d’Élyse-Andrée Héroux.
On condamne souvent les très jeunes femmes qui se retrouvent enceintes et décident de garder leurs bébés. Et bien dans ce roman, c’est ce qui arrive à Mara, qui a 18 ans se retrouve enceinte, et pas de père dans le décor.
Mara, une jeune femme, qui disons le, avait quand même une vie assez facile en vivant avec ses parents, et qui décide pourtant d’assumer ses responsabilités.
Dans ce livre, oui, nous parlons de mères mono-parentales, de celles qui se laissent entraîner dans le système du bien-être social, et qui avec un bébé après l’autre, ne font rien pour se sortir ce cercle vicieux, pratiquement pas d’ambition pour une vie meilleure, pas de plan d’avenir, autre que de se faire faire des bébés. Mais Mara, n’entre pas dans ce système, elle garde son bébé, et décide de prendre en main sa vie.
Elle se retrouve seule, comme une grande, c’est ce qu’elle dit. Elle élèvera son fils, toute seule, oui avec une certaine aide de personnes autour d’elle, comme ses parents, mais dans l’ensemble, c’est seule, qu’elle le fera. Retourner aux études quand son fiston est assez vieux, trouver un travail, améliorer sa vie et celle de son fils, on ne peut qu'admirer en Mara sa persévérance et ses ambitions.
Ce roman se passe sur une période de 20 ans, où l’on suit Mara et son fils, on vit avec elle ses petits bonheurs, ses malheurs, ses rêves, ses peines, etc. Cette jeune femme a pris une belle place dans mon cœur, l’admiration que j’ai pour elle et pour les jeunes femmes qui décident d’en faire autant, est immense.
Un voyage dans le monde de ses jeunes femmes qui décident pour quelques raisons que se soit, de garder leurs enfants. Leurs combats, leurs quotidiens, et l’acharnement que certaines, possèdent pour s’en sortir malgré le jugement des autres, de la société qui les entourent, des autres mères qui les regardent souvent de haut.
Un roman, que toute jeune femme, devrait lire. On y remarque cependant une lacune, la présence des pères est à zéro. Pourtant, ces enfants ne se sont pas faits tout seuls, il y a quand même eu un géniteur. Alors ce livre devrait aussi être lu par les jeunes hommes, pour leur montrer, ce qu’il y a après ce petit moment de plaisir non protégé.... Pour la jeune femme et pour l’enfant qu’ils ont engendré.

J’ai adoré ce livre qui est venu me chercher, les petites touches d’humour allègent la gravité de ce roman. Bravo à Élyse-Andrée Héroux.

 

Résumé:

À dix-huit ans, Mara Mayrand accouche d'un fils sans père. Elle abandonne la maison familiale, le collège, les copines et les privilèges. Jeune fille de bonne famille, bénéficiaire de l'aide sociale. Mère monoparentale.

Franchissant en désordre les étapes de la vie, elle fonce vers devant, son enfant sous le bras. Au fil du temps, mère et fils grandissent. Autour d'eux, lentement, un filet se tisse. Il y a toutes sortes de mères, mono ou pas. Des mères, c'est grégaire. Ça finit toujours par se ramasser en tas.

Dans ce roman attachant, c'est sur plus de vingt années qu'on suit Mara Mayrand. Joies et tragédies, longs bouts plates, journées chargées, illusions brisées, échecs, victoires… Le quotidien de Mara Mayrand, c'est celui de toutes les mères. Et d'aucune en même temps.

Tag(s) : #ROMAN, #QUÉBECOIS, #MÈRE MONO PARENTALE