Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

* Merci aux Éditions Libre Expression, spécialement à Véronique, pour m’avoir donné l’opportunité de lire ce livre en service de presse*

-Première lueurs - Mon combat contre le trouble de

Stress post-traumatique.

- Roméo Dallaire avec Jessica Dee Humphreys

- Éditions Libre Expression

- 232 pages

- Biographie, faits vécus, québecois

Le commentaire de Lynda:

Les horreurs qui se passent dans le monde ne laissent personne indifférent, par contre, ces faits font partie du bulletin de nouvelles, que nous écoutons, et puis nous passons, bien souvent, à autre chose.

Roméo Dallaire, figure connue au Québec et ailleurs, a vécu cette horreur, en étant un témoin de premier plan, du génocide rwandais. Malheureusement, l’être humain n’a pas de bouton de contact pour mettre le tout à ‘’off’’ quand tout se termine, et comme bien des gens qui ont vécu des situations semblables, à son retour du Rwanda, Roméo Dallaire a souffert du TSPT (trouble de stress post-traumatique).

De retour dans une vie, que l’on qualifie de ‘’normale’’, il est incapable de fonctionner. Les horreurs qu’il a vues, continuent de le hanter, il n’accepte plus le quotidien autour de lui, tel que gaspillage de nourriture, ou bien de l’eau potable. Parce que ces choses essentielles à la vie, étaient en manque au Rwanda. Il se rend par ailleurs compte, que personne ne veut entendre parler de ses horreurs, des milliers de cadavres, des enfants battus, violés et laissés sur le bord du chemin. Comment revenir à une normalité quand nous avons été témoins de l’enfer ?

Jusqu’à la dépression profonde, Roméo Dallaire, essaie de s’en sortir, il est conscient, que les gens ne comprennent pas, que l’aide apportée à nos soldats, qui reviennent, non pas blessés physiquement, mais blessées au plus profond de leurs âmes, est minime et presque inexistante.

Je crois sincèrement qu’il faut une bonne dose de courage pour aller dans ces missions humanitaires, mais par contre, c’est quand on en revient que nous avons besoin de courage, pour simplement continuer à vivre !

Un récit, dur, troublant, triste. Ce livre m’a ouvert les yeux sur le TSPT, parque les traumatismes de toutes sortes font partie de la vie de l’être humain. C’est à lire !

 

Résumé:

« Ma blessure n'est pas née directement des conditions extrêmes de la guerre et de sa laideur. Elle n'est pas le résultat de combats ni d'un incident particulier. Pour moi comme pour de trop nombreux anciens combattants, la source de cette blessure de stress opérationnel réside dans les assauts répétés contre nos valeurs et nos croyances les plus sacrées et les mieux enracinées. Les complications physiques peuvent se révéler mortelles, mais le TSPT est aussi une blessure morale qui détruit notre esprit et notre âme.»

Témoin du génocide rwandais de 1994, le lieutenant-général Roméo Dallaire en est resté profondément marqué. Dans cette suite de
J'ai serré la main du diable, il réfléchit à la fois sur la nature du trouble de stress post-traumatique (TSPT) et sur les effets de cette souffrance à la fois physique et spirituelle. En parallèle, il raconte divers épisodes de sa vie: sa destitution de l'armée pour raisons médicales, son passage au Sénat canadien, les événements douloureux qu'il a vécus pendant la rédaction de son premier livre.

Le récit courageux d'un ancien militaire dont les nuits sont envahies par le désespoir, mais qui, aux premières lueurs de l'aube, fait face à la réalité avec un désir sans cesse renouvelé de changer le monde.

Tag(s) : #BIOGRAPHIE, #FAITS VÉCUS, #QUÉBECOIS