Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

*Merci aux Éditions Leméac, et spécialement à Marc-Olivier, pour m'avoir donné l'opportunité de lire ce livre en service de presse*

-Jours de haine

-Anna Raymonde Gazaille

-Éditions Leméac

-256 pages

-Policier, enquête, québecois

Le commentaire de Lynda :

Je suis très heureuse d'avoir pu retrouver dans cette lecture l'équipe de Paul Morel, inspecteur pour la police de Montréal. Tous les membres de l'équipe se retrouvent encore une fois.

Cette fois-ci, ça ne va pas très bien pour l'équipe, puisque la haute direction, les blâme, pour un trop grand nombre de crimes non résolus. Et par dessus tout, un tueur en série fait la pluie et le beau temps, sans que l'équipe puisse trouver les preuves nécessaires, même s'ils ont une bonne idée de la personne qui est derrière ces meurtres.

Parallèlement à cette enquête, la conjointe d'un des inspecteurs, qui travaille pour les services secrets est portée disparue, l'enquêteur Losier ne se possède plus.

En suivant deux histoires un peu différentes on se demande vraiment pourquoi, et bien la réponse viendra plus tard.

J'adore cette auteure, que je viens tout juste de découvrir, elle un grand talent, les faits, les pratiques, le déroulement de l'enquête, tout est décrit avec une telle précision, que l'on croirait vraiment suivre une enquête dans un quotidien. De plus retrouver des rues, des lieux qui sont à Montréal et aux environs, nous mènent en pays de connaissance, ce qui est très bien.

Revenons à notre tueur, encore une fois, comme dans le roman Trace, nous sommes dans les pensées du tueur, et on peut le voir réfléchir, et préparer son prochain coup.

Le tueur se moque complètement des policiers, et il ira jusqu'à prendre les policiers et leur entourage immédiat comme cibles. Un jeu de chat et de souris continuel, parce qu'il n'arrive tout simplement pas à trouver la façon de piéger ce tueur.

Une auteure, qui sait très bien nous tenir en haleine, qui sait très bien nous accrocher solidement jusqu'à la toute fin de son livre.

Vous ne connaissez pas Anna Raymonde Gazaille, je peux vous dire que vous manquez quelque chose, parce que cette auteure gagne à être connue!

 

Résumé :

Debout devant son équipe, Paul Morel cherche les mots qui leur remonteraient le moral. Il aimerait bien connaître la formule magique qui lui redonnerait, à lui aussi, le moindre espoir…

 

L’inspecteur Paul Morel, du Service de police de la Ville de Montréal, est sur les dents. Ses patrons l’ont dans le collimateur, déplorant un trop grand nombre de crimes non résolus dans la métropole. Jean-Claude Caron, dit Coquel’œil, est soupçonné d’avoir commis une dizaine de meurtres, mais on n’arrive pas à en fournir la moindre preuve. De plus, la femme du détective Losier a disparu, ce dernier n’est plus que l’ombre de lui-même et, pour couronner le tout, un mystérieux tueur s’amuse à prendre les policiers pour cibles. Rien ne va plus, et la tension est à son paroxysme.

Avec une efficacité redoutable, Anna Raymonde Gazaille dénoue fil après fil la trame de cette intrigue où tout semble inextricablement enchevêtré. Plus que jamais, l’auteure est comme un poisson dans l’eau au cœur de cette histoire funeste, haletante, au dénouement complètement inattendu. Une pierre de plus à cette œuvre au noir qu’elle est en train de construire.

 

Tag(s) : #POLICIER, #ENQUÊTE, #QUÉBECOIS

Partager cet article

Repost 0