Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

*Merci à Laetitia des éditions Presses De La Cité pour m'avoir donné l'opportunité de lire ce roman en service de presse* 

-Port-des-Vents
-Hortense Dufour

-Presses De La Cité - Collection Terres de France
-316 pages
-Roman de terroir, femmes.

 

Le commentaire de Danielle :
À Ports-des-Vents petit village charentais souffle le vent Le Maumusson .
Dans ce bassin de Marennes Oléron, le malheur a frappé.
Parmi les habitants, une tribu de femmes seules vivent là. Leurs hommes sont morts, emportés bien souvent par cette mer qui ne donne pas de répit.
Tout ce que le vent détruit, est sans cesse rebâti et pourtant, ces femmes restent à Port-des-Vents
Été 1945, Martial Breuillet épouse Adrienne avec son ventre plein.
Jean Faucon n'a pas de chance avec ses femmes qui n'arrivent pas lui donner d'héritier.
Pourquoi se dit-il, qu'à Ports-desVents que tout ce qui arrive dans ce village, est de la faute d'Adrienne ? 
Pourquoi tout tourne autour d'Adrienne ?
Ce roman parle d'amour, de jalousie et de choses non dites avec cette descendance sur quatre générations de femmes. Un portrait de leurs vies, de leurs espoirs. Adrienne, Marjolaine, Indiana et Elena font partie de ces femmes ou le courage est sans limite. Leurs travaux sont épuisants. Ce sont des femmes que l'on ne peut qu'admirer.
L'auteur a une très belle plume et l'histoire est très bien écrite. Avec les descriptions des lieux et des personnages, j'ai eu l'impression d'être avec eux.
Si vous aimez les romans de terroirs qui se passent en région charentaise, je vous recommande ce roman.


Résumé:
A Port-des-Vents, village-îlot charentais bordé par l'océan, souffle un vent continu, ravageur. Parmi les habitants, une lignée de femmes puissantes, soudées, qui habitent une petite maison de pêcheurs. Les hommes de la famille sont morts. Le rude monde marin et les passions se sont chargés de ces morts-là. Les femmes, elles, rebâtissent sans cesse ce que le vent détruit. Chaque jour elles poussent la lourde brouette pleine d'huîtres. Elles sont les passeuses, se transmettant, immuablement, les gestes de la vie, de la maternité. Autour d'Adèle, l'aïeule, vivent quatre générations de femmes : Adrienne, Marjolaine, Indiana et Elena. Elles sont restées pour toujours à Port-des-Vents, sauf Elena qui s'en est éloignée et qui y revient quand les fruits du verger abondent ; les étés à Port-des-Vents sont splendides. Il y a celle, enfin, par qui tout est arrivé : Adrienne. " Tout est de la faute de la belle Adrienne. " Car à Port-des-Vents, les passions sont dévastatrices..

Tag(s) : #ROMAN DU TERROIR, #FEMMES, #MATERNITÉ

Partager cet article

Repost 0