Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

*Je voudrais remercier Les éditions JCL et tout particulièrement Jessica pour m’avoir permis de lire cet excellent roman en service de presse*

-Abigaël, Messagère des anges (tome 1)
-Marie-Bernadette Dupuy
-Les éditions JCL

-616 pages
-Roman historique, paranormal, quête, réfugiés, résistance

 

Le commentaire de Céline :
La réputation de Marie-Bernadette Dupuy n’est plus à faire en ce qui concerne ses magnifiques sagas, et celle-ci ne fait pas exception. Elle nous entraîne cette fois-ci en 1943. Durant la deuxième guerre mondiale où les Allemands ont envahi la France. Abigaël et sa tante Marie trouvent refuge chez l’oncle et la tante d’Abigaël après avoir tout perdu à cause de la guerre. Abigaël a reçu le don, qui se transmet de génération en génération, de passeuses d’âmes ! Elle aide les personnes décédées à retrouver leurs familles. Sans le vouloir Abigaël surprendra son oncle et sa cousine Béatrice à chuchoter très souvent ensemble et elle les surprendra certains soirs, sortir de la maison malgré le couvre-feu ! Mais qu’est-ce qui peut bien se passer ? Surtout qu’il y a un animal, qui se promène autour de la maison, attaquant les animaux de la ferme. Abigaël sans le vouloir découvrira les secrets qui entourent sa famille en même temps qu’elle découvrira que l’étrange animal est en réalité un loup apprivoisé qui l’a prise en adoption et qu’un étrange lien le relie à elle. Abigaël fera tout en son pouvoir pour comprendre et essayer de retrouver cette inconnue qui lui apparaît régulièrement, une dame brune d’une grande beauté, qu’elle revoit dans ses visions en compagnie d’un loup ! Pour ceux et celles qui ont lu Les Moulins du loup, vous retrouverez les endroits ainsi que les noms des personnages dans ce livre alors, il est donc préférable d'avoir lu la série avant de commencer cette lecture. Par contre, Marie-Bernadette nous rappelle certains faits qui se sont passés antérieurement, donc, on a aucun problème à suivre l’histoire. Malgré les horreurs de la guerre, on se laisse envoûté et ensorcelé par la plume magique de Marie-Bernadette Dupuy. Encore une fois, elle nous prouve par ce livre, son immense talent d’écrivaine ainsi que le travail énorme qu’elle a dû effectuer, pour retracer fidèlement pour nous, le côté historique. Moi qui adore l’historique et le paranormal, j’ai été doublement comblée en lisant cet excellent roman et je n’ai maintenant qu’une hâte, poursuivre cette superbe lecture avec le tome 2.

Résumé :

Novembre 1943. Accompagnée de sa tante, Abigaël Mousnier se réfugie chez son oncle paternel, un fermier aisé établi au pied d’Angoulême. Son arrivée n’enchante guère la famille qui se méfie d’elle, car l’orpheline de bientôt 16 ans a hérité des dons de sa mère : le don de guérir, et plus inquiétant, le don de voir les âmes errantes, de leur parler et de les aider à s’élever vers la lumière.
Bien malgré elle, la fougueuse jeune femme se retrouve au cœur des activités de la résistance dont elle perce les secrets. Confrontée aux violences de son cousin, elle rencontre par ailleurs Adrien, un réfractaire au service du travail obligatoire, dont elle tombe amoureuse. Sans doute, l’attention que lui portera ce brave homme, tout comme l’affection du professeur Hitier, créeront un baume sur les maux qui découlent de ce climat accablant.

Mais un mystérieux appel l’obsède : des visions furtives d’une femme brune, « ni vivante ni morte ». Abigaël décide de la retrouver à tout prix, protégée par un chien aux allures de loup surgi de la nuit. Est-ce vraiment par hasard qu’elle ait emménagé en Charentes ? Jusqu’où cette quête la mènera-t-elle ?

Tag(s) : #ROMAN HISTORIQUE, #PARANORMAL, #QUÊTE, #RÉSISTANCE