Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

*Je tiens à remercier les Éditions du Masque et Hachette Canada pour cette sublime lecture de presse*

-La descente 
-Tim Johnston 
-Éditions du Masque – 2017 
-416 pages 
-Thriller, suspense, tragédie, deuil, culpabilité, cauchemars, enlèvement, vacances, famille, littérature américaine. 

Le commentaire de Martine :
La famille Courtland prend des vacances dans leur maison du Wisconsin, pour visiter les montagnes du Colorado. Leur fille vient de fêter ses 18 ans, Caitlin, a choisi la destination en tant que cadeau de remise de diplôme avant d'entrer à l'université du Wiscosin,  avec une bourse. Elle adore la course à pied et elle a prié ses parents, de faire un voyage dans les Rocheuses du Colorado pour s'entraîner à l'altitude difficile. Les parents espèrent que ses vacances aideront à réparer leur mariage. Donc, lorsque Caitlin part pour une course du matin avec son jeune frère Sean, essayant de la suivre avec son vélo, leurs parents leur disent de rester ensemble. Caitlin taquine son frère, en l'agaçant alors qu'elle doit courir sur les routes pavées. Quand Sean revient sans Caitlin, la famille est plongée dans le désespoir, et ils vont entamer la recherche de leur fille perdue. 
Je m'attendais que  La descente,  soit un thriller prenant, mais c'était un roman complètement différent. Le récit se concentrait principalement sur l'effet de la disparition de Caitlin sur sa famille : sa mère, qui apaise la douleur avec des pilules. Son père, qui reste au Colorado pendant des années, n'abandonnant jamais l'espoir que sa fille soit en vie. Et son frère qui ressent tellement de culpabilité, qu'il part avec le camion de leur père et souffre de malentendus horribles. 
Angela, la mère de Caitlin, est retournée au Wisconsin, laissant son mari Grant au Colorado pour continuer la recherche de Caitlin,  elle continue à descendre dans le désespoir et la dépression. Sean revient au Colorado, comme une âme perdue qui traverse la vie jusqu'à ce qu'il se réunisse et son père. 
La descente implique de descendre, descendre la montagne, descendre dans le désespoir, dans un enfer personnel. C'est la descente dans l'âme de chacun des personnages, surtout pour les proches de Caitlin. Ce roman traite de l'amour, de la famille, de la rédemption, de la culpabilité, du blâme, de la vengeance et de la force intérieure. 
Bien que je trouve l'écriture étonnante, certaines techniques de l'auteur étaient déstabilisantes. Les personnages étaient souvent sans nom, comme « le garçon » et « l'homme », quand on sait qu'il veut dire Sean (frère) et Grant (père). Mais quand il y a plus d'un homme dans une conversation ou une rencontre, j'ai trouvé cela difficile de déterminer qui était qui. 
J'ai été émue à quelques endroits, en particulier quand la mère se remémorait quand Caitlin était une petite fille. La langue était riche et magnifique. 
Pour conclure, La descente est un roman puissant. Tim Johnston met en mot toute la tourmente et la détermination d'une famille désespérée. Il y dépose alors la gamme complète de l'expérience humaine, met en vedette le bon, le mauvais et le laid dans le monde. Quand on pense que l'histoire ne peut pas devenir plus sombre ou plus intense, il éveille les lecteurs avec espoir. La descente est un thriller, du meilleur genre,  non seulement à cause du suspense, mais plutôt du drame émotionnel qui sous-tend tout. 


Résumé : 
Elle s’appelait Caitlin. Elle avait dix-huit ans quand elle a disparu. Le ciel est d’un bleu pâle, quelques nuages blancs glissent sur les sommets. Une beauté à couper le souffle. Une véritable carte postale. Les Rocheuses ont envoûté les Courtland, qui y passent leurs vacances d’été tant attendues. Un matin, Caitlin et son jeune frère, Sean, partent pour un jogging sur les petites routes bordées de sapins. Sean sera le seul à en revenir. 

La famille bascule dans le cauchemar. Entraîné dans un tourbillon d’effroi et de culpabilité, le père de Caitlin s’installe dans la région pour aider les enquêteurs. Mais les semaines deviennent des mois et Caitlin reste introuvable!

Tag(s) : #THRILLER, #SUSPENSE, #DEUIL, #LITTÉRATURE AMÉRICAINE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :