Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

*Merci aux Éditions Charleston, spécialement à Élise, pour m'avoir donné l'opportunité de lire ce livre en service de presse*

-La petite herboristerie de Montmartre

-Donatella Rizatti

-Éditions Charleston

-416 pages

-Amour, plantes, maladie, deuil, histoire de vie, littérature française

Le commentaire de Lynda :

Je viens tout juste de terminer ce roman, un gros coup de cœur pour moi que cette histoire, ces personnages. Tellement que je ne sais par quoi commencer !
Tout d'abord laissez-moi vous dire qu'outre l'histoire elle-même, ce livre contient plein de recettes à base de fleurs pour soigner tout plein de choses, autant pour l'âme, que pour le physique. J'en ai d'ailleurs pris quelques unes en notes et je me promets bien de les essayer.
L'histoire commence d'une façon assez triste, Viola, une jeune femme italienne, que nous allons suivre tout au long de cette histoire a perdu son mari, décédé de maladie. Elle se retrouve donc veuve, désemparée et complètement ravagée.
Elle prend alors la décision de retourner en France, retrouver Gisèle, une personne qu'elle avait connue, quand elle s'était rendue dans ce pays pour y étudier pour devenir naturopathe.
Gisèle, la propriétaire de l'herboristerie, servira de guide à Viola, pour retrouver le chemin de la vie.
J'ai vraiment aimé ce personnage de Gisèle, femme sage, compatissante et surtout aimante, qui nous réchauffe le cœur, simplement en la suivant dans sa vie de tous les jours et dans sa relation avec Viola.
Au travers tout cela, Viola doit aussi vivre, avec des relations très tendues avec ses parents, qui auraient voulu autre chose pour leur fille que naturopathe. Elle doit aussi faire son deuil et apprendre à vivre sans Michel, son mari. Réouvrir son cœur à l'amour, à l'amitié, à la vie tout simplement.
Il y a Romain, ce grand gaillard barman, qui réveillera son cœur de ce long sommeil, mais la route de l'amour est cahoteuse, et on se demande comment tout cela va se terminer.
Il y a Camille, l'amie, quelque chose qui a tellement manqué à Viola. Et tous les autres, les différents clients de l'herboristerie, qu'elle soignera, grâce au reiki, aux plantes, à l'iridologie (technique non-conventionnelle de l'évaluation d'un être humain, par l'analyse de l'iris).
Tout doucement, Viola, réapprend à vivre, ré-apprend à être heureuse, à faire confiance, à aimer et se laisser aimer, malgré quelques révélations qui la jetteront encore une fois par terre, mais elle saura se relever et faire face.
L'auteure a su nous faire partager toutes les émotions vécues par Viola, on les sent tellement fortes, les descriptions des tisanes et les différents remèdes à base de fleurs et d'herbes tellement bien faites, qu'il nous semble sentir ces arômes particulières, et nous avons l'impression d'être dans cette petite boutique vieillotte avec Gisèle et Viola.
Je vous conseille ce roman ''feelgood'', il ne peut que vous faire du bien, et n'oubliez pas les différentes recettes, je suis certaine qu'il y en a une spécialement pour vous, que vous pourrez déguster tout en terminant votre lecture!

Résumé :

« Une histoire émouvante, délicate et revigorante comme une tasse de thé, enivrante comme un parfum et chaleureuse comme un air de jazz. »

Diretta News

Paris, novembre 2004.

Viola Consalvi passe pour la première fois la porte d'une herboristerie tout près de la rue Lepic, à Montmartre. Pour cette passionnée de naturopathie, la découverte de ce lieu hors du temps est un véritable coup de foudre. Au contact de cet endroit magique et de sa propriétaire, Gisèle, la jeune étudiante est confortée dans son choix d'étudier la médecine alternative, choix que n'a hélas pas accepté sa famille. Son diplôme en poche, Viola retourne à Rome et rencontre l'amour en la personne de Michel. S'ensuivent six ans de bonheur, qui volent en éclat quand Michel décède brutalement d'un arrêt cardiaque. Bouleversée, anéantie, Viola se sent basculer. Au plus fort de la tourmente, une idée lui traverse soudain l'esprit : et si elle retournait à Paris, là où tout a commencé ?

 

Tag(s) : #AMOUR, #DEUIL, #PLANTES, #LITTÉRATURE FRANÇAISE

Partager cet article

Repost 0