Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

*Merci à Anita des Éditions du 38 de m'avoir donné l’opportunité de lire ce livre en lecture de presse*

-Plage Sainte-Anne 
-Joëlle Sancéau 
-Éditions du 38 - Collection Corail Citron 
-157 pages ebook 
-Romance 

Le commentaire de Cathy : 
La lecture de ce roman a été très agréable pour moi, bien sûr, il est question de romance entre Simon et Louise, mais dans ce roman il y a plus que ça, il y aussi une sorte de chronique familiale. Il y a la famille Le Doyen, plusieurs générations se retrouvent chaque été sur cette plage de Sainte-Anne et il y a la famille de Simon, les Penhanscoët de Trémaloir malgré le fait qu'il vienne d'une famille de nobles et d'une famille aisée, Simon travaille l'été comme vendeur de chichis sur les plages. Il va faire la connaissance de Louise et va tomber sous son charme, mais Louise n'a pas confiance en elle et va être dure à convaincre quant à la véracité des sentiments de Simon. Ce roman a été pour moi un moment de douceur, un moment ''Feel good'' comme on dit, je me suis senti tellement bien pendant ma lecture. Les personnages sont très attachants, l'ambiance de plage, de chichis, l'amour naissant tout cela fait que ce roman est un régal. Un beau roman à lire à la plage, sous son parasol en attendant le marchand de chichis. Merci Joëlle Sancéau pour ce moment de lecture.

Résumé :
Bretagne, été 2016
Simon a 23 ans, il a troqué son pull sur les épaules pour un tee-shirt au slogan éloquent « L’été c’est le pied ». Par quel caprice du destin ce jeune aristo carriériste se retrouve-t-il à vendre des chichis sur les plages ?
Le temps d’une saison, il va rencontrer des baigneurs aux personnalités aussi diverses qu’affirmées : des adolescents faussement blasés, des grands-parents débordés, un couple de quinquas branchés et surtout, une mystérieuse brune toujours plongée dans un roman… Simon va-t-il réussir à attirer son attention ?
Imaginez-vous allongé(e) sur le sable chaud, à épier, en sociologue amateur, vos voisins de serviettes. Quitte parfois, comme Simon, à vous laisser tromper par les apparences.
Un vrai feel good breton qui laisse un goût iodé sur les lèvres.

Tag(s) : #ROMANCE

Partager cet article

Repost 0