Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

*Je veux remercier les Éditions Au Carré, ainsi que Virgolia Communication qui m'a obtenu un service de presse pour ce roman*

-Si j'avais un perroquet, je l'appellerais Jean-Guy 
-(parce que Coco c'est déjà pris) 
-Blandine Chabot 
-Editions au Carré - 2017 
-269 pages 
-Roman, récit, professeur, relations amoureuses, humour, écrivain féminine, littérature québécoises. 

Le commentaire de Martine :
Un merveilleux roman où le personnage de Catherine est à un moment très difficile de sa vie. Elle vient de vivre une séparation assez douloureuse, qui a suscité un énorme sentiment de trahison. Puis elle fait une découverte, qui pourrait, peut-être, changer sa vie. 
La couverture de ce roman est sublime, on y retrouve plusieurs éléments qui nous ouvrent à l'histoire que nous allons retrouver dans ce roman. L'illustratrice nous présente une image douce et sobre comme ce magnifique roman. 
Une histoire qui fait du bien, douce, avec un peu d'humour, colorée, qui amène un vent de fraîcheur, elle peut aller voguer près du déroulement d'un roman d'amour. Elle réussit à captiver son lecteur, nous sommes investis dans la vie de Catherine, ce personnage caractérisé par sa sensibilité, sa générosité, avec une émotivité qui est bouleversante. Cette femme qui arrivera à faire des rencontres non estimées qui propulsent sa vie dans une direction inconnue, et même déstabilisante. 
Je peux dire que ma lecture a été super-divertissante, quelques rictus, un moment sur une oasis littéraire qui change vraiment des lectures que j'ai l'habitude de faire. Un récit très réaliste, qui peut paraître un peu irréaliste dans le déroulement des événements dans la vie de Catherine, dans la réussite de ses initiatives. Un roman vrai qui ne nous raconte pas de bobards, une vie assez concrète qui pourrait être la vôtre. 
En ce qui concerne, Blandine Chabot quelle plume, d'une tendreté savoureuse, est agréable à lire. Je peux dire qu'elle a mis en mot certains fantasmes,  que peut nourrir une femme trentenaire. Durant ma lecture, j'avais le sentiment de lire un fait réel et non une fiction, ce qui suscite un sentiment de curiosité et stimule l'imagination du lecteur. Je vous conseille cette merveilleuse lecture touchante et alliant, l'humour, la romance, et la nouveauté. Il faut dire que c'est un premier roman. Blandine Chabot promet énormément et nous présente un grand talent d'écrivaine. 

Résumé : 
C’est dans un roman de Françoise Sagan emprunté à la bibliothèque que Catherine, jeune enseignante de français, trouve un marque-page bien particulier : le nom d’un homme – Jean-Philippe – et son numéro de téléphone, suivi de l’invitation « Appelle quand tu veux ». Célibataire mais aussi anéantie par sa dernière relation amoureuse, Catherine se lance dans un projet que son amie Margaux situe « à mi-chemin entre le plus fou des désespoirs et le plus admirable des espoirs ». Appeler ce Jean-Philippe. 
Si j’avais un perroquet je l’appellerais Jean-Guy (parce que Coco c’est déjà pris), c’est l’histoire d’une rencontre improbable, d’un chat nommé Luc, d’une collection de miroirs, d’une Bénédicte aux cheveux roux, d’une impératrice russe et d’une profonde aversion pour les chemises à manches courtes.

Tag(s) : #RÉCITS, #ROMAN, #HUMOUR, #QUÉBECOIS

Partager cet article

Repost 0