Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

*Merci aux Éditions Philippe Rey et spécialement à AnaÏs de l'Agence Anne & Arnaud, pour m'avoir donné l’opportunité de lire ce livre en service de presse*

-Les terres dévastées 
-Emiliano Monge 
-Éditions Philippe Rey 
-348 pages - sortie 24 août 2017 
-Roman - immigrations - trafics d'humains 

Le commentaire de Cathy : 
Je n'ai pas l'habitude de lire ce genre de roman et quelle erreur, je viens de fermer un livre bouleversant et très touchant. Dans la jungle mexicaine un trafic d'humains à lieux. À l'arrière des camions les " sans voix " , des migrants trahis par leurs passeurs deviennent de simple marchandises. Tout le long de ma lecture, j'ai été tenue en haleine par l'auteur qui a une écriture très rythmée. Une histoire sombre, brutale ou l'humanité n'existe plus. Après une telle lecture, on n'en sort pas indemne, je pense que je vais garder cette histoire un moment dans mon esprit. Merci à l'auteur pour cette découverte et ce moment de lecture.

Résumé :
Au fond de la jungle mexicaine, des projecteurs s’allument en pleine nuit: un groupe de migrants, trahis par leurs passeurs, est pris d’assaut par des trafiquants. Certains sont exécutés; les autres sont stockés dans des camions pour être livrés alentour.
Sous la direction des deux chefs de bande, Estela et Epitafio, les convois prennent la route des montagnes. Ces amants contrariés jouissent des souffrances qu’ils infligent. Obsédés l’un par l’autre, ils tentent vainement de communiquer pour se dire leurs espoirs d’une nouvelle vie.
Tenu en haleine, le lecteur navigue entre les différents protagonistes: Estela et sa cargaison dans une direction, Epitafio dans une autre, son homme de main occupé à ourdir quelque vengeance, les jeunes passeurs qui répètent inlassablement leur triste tour… tandis que le chœur des migrants devient peu à peu «sans voix, sans âme et sans nom».
Dans ce récit construit avec une impeccable maîtrise, où les hommes et les femmes sont réduits à l’état de marchandises, Emiliano Monge met à nu l’horreur et la solitude, mais aussi l’amour, la loyauté et l’espérance qui animent les êtres.
Tragédie moderne à la prose rythmée, Les terres dévastées happent le lecteur dans un tourbillon aussi bouleversant que dérangeant.

Tag(s) : #ROMAN, #IMMIGRATION, #TRAFFIC HUMAIN

Partager cet article

Repost 0