Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

*Merci aux Éditions Presses de la Cité, ainsi qu'à Céline Pelletier d'Interforum, pour m'avoir donné l'opportunité de lire ce livre en service de presse*

-Terres d'espérance

-Barbara Wood

-Presse de la Cité, distribué par Interforum

-Historique, couple, amérindien, Californie

-608 pages

Le commentaire de Lynda :

Je viens tout juste de terminer ce roman de Barbara Wood, je n'ai pas eu le plaisir de lire beaucoup de livres de cette auteure, mais comme bien des gens, je connais sa réputation de bonne écrivaine, et ce roman le confirme.
Tout d'abord, je dois aussi vous dire que si je devais détester quelqu'un et bien sans aucune hésitation, je vous dirais, Nigel Barnstable, aristocrate sans le sou, qui ne cherche que la richesse, le pouvoir, la notoriété, et dès le départ, je l'ai détesté par son attitude, son arrogance. Vous verrez que j'ai raison, et je suis certaine qu'en lisant ce livre, vous serez d'accord avec moi.
Elizabeth Van Linden, de son côté, fille unique et riche héritière, deviens facilement une proie pour Nigel Barnstable, qui n'a d'autre but que de séduire Elizabeth, pour avoir main-mise sur sa fortune.
Il va donc la conquérir, l'épouser et par la suite, ils iront s'établir en Californie, encore en voie de colonisation à l'époque, et ce contre l'avis et les sentiments des parents d'Élizabeth.
Une fois installé dans leur domaine, Nigel se montre sous son vrai jour, écrasant tout ce qu'il peut, détruisant tout sur son passage, pour assouvir sa soif de pouvoir.
Élizabeth, une femme devenue forte après une épreuve qu'elle a subie, causée par son propre mari, veut son indépendance, veut vivre pour quelque chose, et non pas être au service de Nigel, selon son vouloir et ses demandes.
Nous faisons la connaissance de Louisa, une chamane. On apprend également à connaître ce peuple indien, qui est prêt à tout pour sauvegarder son patrimoine et son héritage, que Nigel essaie sans aucune retenue de s'approprier.
C'est le courage, la détermination d'Élizabeth qui ressort de ce roman, sa lutte pour sa liberté, ses choix, qui la mèneront où elle veut aller. 
Et quoi dire de Cody, celui-ci un peu cow-boy solitaire, se rangera-t-il du côté d'Élizabeth, saura-t-il lui donner ce qu'elle a besoin pour avancer dans la vie.
Bref, ce roman est l'histoire de cette femme, que rien n'arrêtera dans sa quête de liberté, d'indépendance, sa soif d'aimer et d'être aimée d'un amour véritable et sincère, dans sa lutte pour les droits des amérindiens qui les entourent.
On y apprend plusieurs choses sur la colonisation de la Californie, sur les droits qui ont été bafoués sans aucune retenue par les blancs. Vous aimez l'histoire, vous aimez les luttes pour les droits, alors vous serez servis.

 

Résumé :

En 1920, dans le désert de Palm Springs, une jeune femme se bat pour son indépendance et la préservation de territoires sacrés indiens. En épousant Nigel Barnstable, Elizabeth est convaincue d'avoir réalisé l'union parfaite : un mariage d'amour avec un lord anglais. Éprise de liberté et d'indépendance, elle fuit la société huppée new-yorkaise pour suivre son mari en Californie. C'est alors seulement qu'elle découvre le véritable visage de Nigel, celui d'un aristocrate déshérité, en quête de revanche, qui n'en a qu'après son argent. Avec sa dot, il achète de larges parcelles de terre. Pour les cultiver, il a besoin d'eau. De beaucoup d'eau. Or, l'eau de la vallée appartient aux Indiens cahuillas. Nigel compte bien arriver à ses fins, quitte à briser ceux qui se mettront en travers de sa route, épouse comprise. Il est temps qu'Elizabeth prenne son destin en main et mette fin aux délires mégalomanes de son époux.

 

Tag(s) : #ROMAN HISTORIQUE, #AMÉRINDIEN, #COUPLE, #CALIFORNIE

Partager cet article

Repost 0