Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

*Je tiens à remercier Jane des Éditions Septentrion/Hamac de m'avoir permis de faire la lecture de ce merveilleux recueil. 

-Au passage 
-Emmanuel Bouchard 
-Éditions Hamac – 2017 
-136 pages 
-Recueil, poésie, ville de Québec, simplicité, littérature québécoise. 

Le commentaire de Martine : 
Des nouvelles qui m'ont emporté au cœur du Québec, c'est un voyage au cœur de la poésie d'Emmanuel Bouchard. 
L'auteur a un talent incomparable pour faire de brèves nouvelles remplies de personnages colorés, avec de l'action, tout cela dans une ambiance imaginative et romanesque. Un recueil avec un rythme soigné et paisible. Dans une écriture fine et sensible. 
Un beau voyage poétique entouré de Marielle Hubert, Cyprien, Baptiste, Achille, Sébastien, Hermione, Julien, Valérien, et Églantine dans des endroits tels que : le parc, la ruelle, une épicerie, des décors humbles. 
Un recueil où l'on a de bons thèmes, j'ai aimé les personnages qu'à créer Emmanuel Bouchard avec leurs sensibilités à chacun et leur humanité. Il se lit comme un roman tout en nous offrant une euphorisante promenade dans une intériorité harmonieuse. 
Quelle belle lecture, j'ai adoré la plume d'Emmanuel Bouchard. 


Résumé : 
« Au moment où son tour arriva, elle aperçut l'étoile, juste au-dessus du comptoir-caisse : un assemblage de carton et de cures-pipes jaunes retenu par des fils étincelants qui imitaient le mouvement de l'astre. De longues pointes pendaient vers le bas, menaçant les employés qui allaient et venaient entre leur poste, le comptoir à cigarettes et la valideuse de billets de loterie. “Drôle d'étoile protectrice !” songea Mariette. » 
Au passage met en scène des personnages laissés à eux-mêmes. En plus de la solitude, ils ont en commun un territoire, la basse-ville de Québec, qui devient le théâtre de leurs croisements. Aux prises avec leurs habitudes, voire leurs obsessions, ces hommes, ces femmes et ces enfants acceptent, pour un temps, de s'abandonner aux jeux du hasard ou de suivre les signes qui s'offrent à eux. Vulnérables, toujours tentés de se réfugier quelque part, ils traversent leur espace intime autant que les lieux publics pour avancer vers l'autre et, peut-être, le rencontrer. 
Il y a beaucoup de magie et de poésie qui se dégage de l'écriture d'Emmanuel Bouchard et les petits riens qui unissent chacune de ces histoires sont tout à fait charmants.

Tag(s) : #POÉSIE, #RECUEIL, #VILLE DE QUÉBEC, #LITTÉRATURE QUÉBÉCOISE

Partager cet article

Repost 0