Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

*Je remercie les éditions Hachette Canada de m'avoir permis de recevoir en service de presse ce roman édité chez JC Lattès*

-L'Invasion du Tearling 
-Erika Johansen 
-Éditions JC Lattès - 2017 
-590 pages 
-Dystopie, suspense, guerre, royaumes, esclavage, magie, noblesse, médiéval. 

Le commentaire de Martine : 
Une belle saga entre la dystopie et le roman fantastique, dans ce tome, je trouve plus mature que le premier. 
Kelsea a 19 ans, elle est encore jeune, elle est la reine du Tearling. Elle assume beaucoup de responsabilités malgré son jeune âge. Dans cet opus, l'invasion du Tearling par les Morts, approche de plus en plus. Les nobles ne la soutiennent pas. Kelsea traite son peuple avec égalité, ce qui va déplaire aux autres, elle les considère à la même égalité, pas de castes, pas de division sociétaire. 
L'église est très présente et à un nouveau pape, le Pape Anders pourrait devenir le plus grand rival du Tearling. 
Dans ce tome, Kelsea a des moments assez moments dramatiques, je l'avais adorée dans le premier tome. J'approuvais ses choix et son comportement. Ici, elle évolue et pas nécessairement en bien. C'est certain qu'elle a vieilli, elle a évolué, elle a perdu son innocence, elle s'est endurcie. (peut-être trop). 
On retrouve les personnages, mais quelques nouveautés viennent s'ajouter comme Lily et Greg, avec eux, on se retrouve dans le passé, de plusieurs siècles, autour de 300 ans avant Kelsea. Au début, on se demande, qui est cette femme nommée, Lily ? Qu'est-ce qu'elle fait dans cette histoire ? Plus on avance dans notre lecture, Lily est liée à Kelsea et à Greg est assez significatif dans la vie de Lily. 
Au sein de ce tome, nous avons des personnages tumultueux, de vrais monstres ; Greg par les choses immondes qu'il fait vivre à Lily et le Pape Anders fait des monstruosités incroyables. La reine rouge est le personnage féminin, le plus complexe, très insécurité, paranoïaque et un adepte de la magie noire. 
Habituellement, dans une trilogie, le deuxième tome est un tome transitoire, mais celui-ci nous apporte un renouveau. Le récit est dynamique, car il nous éclaire sur certaines choses ou questions et il apporte un nouvel élément, un personnage étranger au Tearling. Il y a un décalage entre le premier tome et le deuxième, qui j'espère, sera expliqué dans le troisième. 
Nous avons avec ses romans, une saga fantastique pour adulte qui fut une bonne lecture, j'avais hâte de le lire et je suis satisfaite. La seule déception, c'est que je dois attendre pour poursuivre l'aventure avec Le sort du Tearling prévu pour la fin de 2017. 
Je vous recommande cette trilogie qui alterne entre le monde médiéval et notre monde contemporain. Cette lecture est aussi un suspense, qui nous tient en haleine. 

Résumé : 
Au fil des jours, Kelsea Glynn apprend à assumer ses nouvelles responsabilités de souveraine. Mais en stoppant les livraisons d’esclaves au royaume voisin de Mortmesne, elle a provoqué la colère de la tyrannique Reine rouge, qui tire son pouvoir de la magie noire. En représailles, sa terrible armée déferle sur le Tearling pour s’emparer de ce qui, selon elle, lui revient de droit. Rien ne peut arrêter l’invasion. 
À mesure que l’armée Mort se rapproche, voici qu’une mystérieuse connexion s’établit entre Kelsea et une époque datant d’avant la Traversée. Elle se trouve unie à une étrange alliée, qui pourrait s’avérer dangereuse : une certaine Lily, qui lutte pour sa vie dans un monde où il ne fait pas bon être femme. Bientôt, Kelsea elle-même commence à changer ; elle ne reconnaît plus ni son reflet dans le miroir, ni l’extraordinaire pouvoir dont elle dispose à présent. Qui sait ? Le sort du Tearling, et celui de l’âme-même de Kelsea, dépendent peut-être de Lily et de son histoire ? Mais pour la Reine du Tearling, face aux hordes noires qui menacent de déferler sur sa cité et sur son peuple, le temps vient à manquer. 
Dans ce second tome de la trilogie, nous retrouvons les personnages déjà présents dans La Reine du Tearling. Mais Erika Johansen enrichit son récit d’une nouvelle dimension temporelle, à travers la vie et les pensées d’une deuxième héroïne très attachante, qui elle aussi joue sa destinée. Une destinée indissolublement liée à celle de Kelsea, au Tearling, et au monde meilleur.

Tag(s) : #DYSTOPIE, #SUSPENSE, #GUERRE, #MAGIE, #MÉDIÉVAL

Partager cet article

Repost 0