Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

*Merci aux Éditions Stanké ainsi qu'à Marie-Josée pour m'avoir donné l'opportunité de lire ce livre en service de presse*

-La poudre aux yeux

-Joseph Elfassi

-Editions Stanké

-184 pages

-Roman québécois, société

Le commentaire de Lynda :

Je me dois de commencer mon commentaire, en vous disant que l'auteur, malgré les sujets qu'il touche, et qui peuvent être un peu brûlant, a réussi à me faire sourire, et même rire à quelques reprises.
Nous sommes dans les années actuelles, et le Québec se prépare pour un nouveau référendum. Les principaux personnages Maxime Tremblay et Raphaël Cohen, deux copains que bien des choses opposent, après le congédiement de l'un d'eux décide de former une équipe, une équipe de quoi?? Et bien vous devrez lire pour le savoir! Je peux toutefois vous dire qu'il se passe des choses assez mystérieuses dans ce livre, mais mystérieuse un peu drôle quand même.
Du jour au lendemain les deux lascars se retrouvent avec un compte en banque au fond illimité, compte qui fluctue selon le comportement de nos deux messieurs.
Une écriture assez colorée, je dois dire, avec les sacres typiquement québécois, une petite dose de sexe (frôlant la pornographie) et du hockey, oui, oui vous avez bien lu, on y parle des Canadiens de Montréal, et d'un de leurs joueurs, un musulman très controversé.
L'auteur a une imagination très poussée, de la conquête de la coupe Stanley aux attaques de terroristes. De la conquête des filles au désir pas toujours orthodoxe, vous en avez pour tous les goûts dans ce petit livre. Et sans oublier leurs comportements qui frisent l'illégalité. Drogue, boisson, filles, tout ce qu'il faut à nos gaillards pour en avoir plein les bras.
J'ai adoré les personnages des parents de Raphaël... Ils m'ont fait tellement rire, et m'ont rappelé mes beaux-parents dans leurs échanges verbaux.
Bref, je me demandais en commençant ce livre, où tout cela allait me mener, je dois avouer, qu'il y a encore quelques zones grises dans ma compréhension lol. Mais j'ai bien aimé les aventures de nos deux comparses Raphaël et Maxime.

Résumé :

« À quoi ça peut bien servir, de vouloir commenter le monde ? De prendre à ce point le pouls de la planète ? Elle sait bien c'est quoi, son pouls. À quoi ça sert de tenir un miroir devant les gens, alors qu'ils savent très bien ce qu'ils font ? Est-ce qu'il veut les informer ou les sauver d'eux-mêmes ? Est-il journaliste, commentateur, historien ou messie ? »

Le Québec s'apprête à se prononcer dans un troisième référendum. Le Canadien s'en va en finale de la coupe Stanley avec de fortes chances de gagner grâce au jeu d'un musulman controversé. Et puis il y a Raphaël Cohen et Maxime Tremblay, des producteurs de contenu qui se retrouvent soudainement avec un budget illimité pour réaliser leurs plus grandes ambitions médiatiques. Mais avant, une petite ligne.

Le drame d'une génération ouverte à tous les plaisirs, pourtant désorientée devant les signaux amoureux et désireuse d'un « vrai » qu'elle ne parvient pas à définir.

Tag(s) : #SOCIÉTÉ, #QUÉBÉCOIS

Partager cet article

Repost 0