Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

*Merci aux éditions Philippe Rey et spécialement à l'agence Anne & Arnaud, pour m'avoir donné l’opportunité de lire ce livre en lecture de presse*

-Paysage perdu
-Joyce Carol Oates 
-Éditions Philippe Rey 
-425 pages - sortie 5 octobre 2017 
-Récit autobiographique, enfance

Le commentaire de Cathy : 
Ce roman, de Joyce Carol Oates, est un récit autobiographique, elle nous raconte son histoire depuis sa tendre enfance. Joyce naît en 1938, elle grandit auprès de ses parents Frédéric et Carolina Oates, ils habitent dans la ferme de ses grands-parents maternels. Elle sera fille unique pendant 5 ans jusqu'à l'arrivée de son frère Fred et bien plus tard de sa sœur autiste Lynn Ann. Son amour de la lecture lui arrive très jeune grâce à sa grand-mère paternel qui lui offre le roman Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll. Sa grand-mère va également lui offrir une machine à écrire. Elle va suivre de grandes études universitaires. Elle commencera à écrire très jeune et aura son premier succès dès ces 19 ans. Je ne lis jamais de roman autobiographique et je pense que je vais m'y mettre, j'ai vraiment apprécié ma lecture, découvrir le parcours de la vie d'une personne comme ça, de voir ce qu'elle a vécu et ce qui lui a donné le goût de lire et d'ensuite écrire. Si vous connaissez les romans de Joyce Carol Oates et que vous avez envie de connaître sa vie ce roman est pour vous.

Résumé : 
C’est avec un mélange d’honnêteté brute et d’intuition acérée que Joyce Carol Oates revient sur ses jeunes années. Son enfance pauvre dans une ferme de l’État de New York fourmille de souvenirs : ses parents aimants, ses grands-parents hongrois, les animaux, la végétation, le monde ouvrier, l’école.
Ces années lui offrent à la fois un univers intime rassurant, mais un univers limité, cerné par des territoires inaccessibles, propices à enflammer l’imagination de la jeune fille qui trouve là ses premières occasions de fiction. Des territoires où la mort rôde et où les êtres souffrent : cette maison dans la forêt où les enfants sont battus par un père ivrogne qui y mettra le feu ; sa camarade Cynthia, ambitieuse élève qui se suicidera à l’âge de dix-huit ans ; sa soeur cadette autiste, Lynn Ann, qui deviendra violente au point de déchirer littéralement les livres de son aînée…
Joyce Carol Oates explore le monde à travers les yeux de l’enfant et de l’adolescente qu’elle était, néanmoins consciente des limites de sa mémoire après tant d’années. Cette lectrice d’Alice au pays des merveilles sait que la vie est une succession d’aventures sans fin, qui voit se mêler comédie et tragédie, réalité et rêverie.
La plume toujours ciselée, l’oeil aiguisé, Oates arpente un endroit et un temps oubliés qui virent la naissance de l’écrivain qu’elle est devenue, un voyage captivant qui ne manquera pas de renvoyer son lecteur à ses propres paysages perdus.

Tag(s) : #RÉCIT AUTOBIOGRAPHIQUE, #ENFANCE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :