Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

-La trilogie psychiatrique, l’intégrale augmentée 
-James Osmont 
-Éditions Nouvelle Bibliothèque, 2019 
-725 pages 
-Drame psychologique, violence, psychiatrie, maladie, déshumanisation, poésie. 


*Je tiens à remercier les Éditions Nouvelle Bibliothèque pour ce service de presse*

*Éditions Nouvelle Bibliothèque*

Le commentaire de Martine : COUP DE CŒUR 
Un intégral qui est construit avec les trois tomes de la trilogie et augmenté puisque l’auteur ajoute quelques textes publiés lors de différents événements. Des récits ayant comme titre un prénom, Régis, Sandrine et Dolorès qui se relie grâce au filon de l’hôpital Psychiatrique dans lequel les personnages vont cheminer, se faire soigner, ou travailler. Dans cet hôpital, nous allons connaître différents personnages, différentes situations, différentes maladies.
Premièrement, Régis un homme de 32 ans souffrant de délires variés qui le fait souffrir énormément. Cet homme avait tenté d’assassiner le prédateur, nous apprenons à le connaître au moment où il quitte l’isolement. Régis est un être hypersensible, il ressent ce que les gens autour de lui, dégagent et ressentent. Sandrine, l’infirmière de Régis, est très proche de lui, elle n’a pas su établir la distance nécessaire, avec le malade. Lorsqu’elle va s'en rendre compte, il est déjà trop tard. 
Régis est celui qui nous introduits dans la dynamique de l’hôpital psychiatrique, il nous explique la routine journalière. Il est un homme attachant, mais il porte en lui une certaine noirceur puisqu’il vit avec la schizophrénie. 
Avec Sandrine, nous découvrons le portrait d’une femme épuisée qui s’est trop investie auprès d’un de ses patients avec qui elle n’a pas établi les limites clairement. Cette femme va subir la descente aux enfers, elle va souffrir d’une dépression et elle a fait une tentative de suicide. C’est à ce moment qu’elle va connaître l’envers de la médaille, elle deviendra patiente de l’hôpital psychiatrique. Sandrine porte en elle une tristesse, une souffrance immense, elle a passé toute sa vie à se dévouer pour les autres et maintenant elle est à bout. La dépression profonde l’amène vers la noirceur, celle qu’elle a vue, reconnu et soigné durant toutes ses années d’aide-soignante. On rencontre aussi Léonard qui lui aussi à ses problèmes puisqu’il a perdu sa chose, mais il viendra bousculer les autres patients avec son appellation le prédateur. 
Le volet de cette trilogie se referme avec Dolorès, le personnage le plus étrange qu’a introduit James Osmont. Une femme ''borderline'' qui souffre de troubles alimentaires et possédant une grande détresse psychologique. Nous avons aussi Lucas un jeune homme souffrant de troubles obsessionnels compulsifs, un gars super introverti qui aimerait s’extérioriser. Et depuis quelque temps gravite autour des personnages, Thorsten, un être super-cruel qui ne recherche qu'à faire du mal, un être qui ne ressent pas d’empathie. 
Ce roman est une bombe, un vrai coup de cœur, James Osmont a une écriture fluide, qui se lit très bien. Dans son roman pour intercaler avec son histoire, il insérait des textes poétiques, ou des brides de chansons, qui me semblent une richesse dans tous les drames que vivent les personnages. C’est un récit qui nous plonge dans la folie, la psychiatrie, mais surtout dans les émotions qui jouent aux montagnes russes tout le long de la lecture. C’est un bon thriller qui nous captive du début jusqu’à la fin. Cette trilogie est une richesse inestimable, nous sommes transportés dans l’univers de cet hôpital et nous marchons, gravitons, et partageons avec des êtres tourmentés et esseulés dans la maladie. 
C'est un magistral coup de cœur que m'a fait ressentir, James Osmont lors de ma lecture, des émotions indéfinissables, des sensations surprenantes qui ne peuvent que me faire aimer, que dis-je, adorer cette trilogie que je voulais lire depuis quelques années. Je tiens à féliciter l'auteur James Osmont qui a réussi un tour du chapeau avec son œuvre, je vous recommande à 200 %, La trilogie psychiatrique pour tous les amateurs de suspense, de drame, de roman noir, etc. Définitivement à tous les lecteurs. 

Résumé : 
Aucun d'eux ne l'a choisi. Certains l'ont subi ou provoqué, lui ont prêté allégeance, y ont finalement pris goût... Mais le Mal, solitaire et tout-puissant, trace sa route et anime ses pantins. Desseins mystérieux, atours inattendus, voies impénétrables ; il rôde et patiente dans le noir. Tant et tant, il tente et torture, sème la mort et le désarroi, se joue bruyamment de la condition des Hommes, de leurs faiblesses et de leurs bas instincts. Regis, Sandrine, Dolores, et tous les autres, se débattent, s'y noient... Ou bien s'en libéreront-ils, peut-être ? Et quel sera alors le prix à payer pour ces âmes turbulentes, égarées dans un grand bal fou ? 
James Osmont, auteur né à Brest en 1982, est aussi soignant en psychiatrie depuis plus de douze ans. Le cycle sombre et nerveux de La Trilogie Psychiatrique a suscité au fil de ses parutions un bouche à oreille intense. Son édition intégrale et augmentée en fait aujourd'hui un objet-livre unique en son genre. Un vaste drame psychologique, violent, mâtiné de poésie et de musicalité, qui invite le lecteur à une expérience inédite. Une immersion au plus près d'êtres dangereux mais aussi profondément humains.

Tag(s) : #DRAME PSYCHOLOGIQUE, #VIOLENCE, #PSYCHIATRIE, #MALADIE, #DESHUMANISATION, #POÉSIE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :