Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

-Chick Lit

-Tome 1 : La consoeurie qui boit le champagne

-Tome 2 : Une consoeur à la mer

-Tome 3 : 104, avenue de la Consoeurie

-Amélie Dubois

-Éditeurs Réunis Poche

-T1 : 376 pages, T2 : 368 pages, T3 : 384 pages

-Roman, chick-lit, humour, série, amour, québécois

 

*Merci aux Éditeurs Réunis, spécialement à Vanessa pour ce service de presse*

*Les Éditeurs Réunis*

*Amélie Dubois, auteure(FB)*

 

-Tome 1 :

-La consoeurie qui boit le champagne

-376 pages

Le commentaire de Lynda :

L’auteur a la facilité de nous faire lire des histoires teintées d’humour qui nous font relaxer, et elle a encore réussi avec ce roman. Un quatuor de 4 demoiselles ; Mali, Sacha, Coriande et Geneviève, toutes ont la trentaine ou proche, mais côté maturité, je leur enlèverais un bon 10 ans. Mali est éloignée de ses trois amies, depuis peu, car elle est partie enseigner la psychologie au Cégep en Gaspésie. Heureusement qu’avec les réseaux sociaux, il y a toujours moyen de communiquer facilement avec nos amies et la Gaspésie ce n’est pas si loin alors à l’occasion, ils se réunissent pour se voir en personne. Les filles accumulent malheureusement les échecs amoureux et c’est un drame, selon elles, il faut que ça cesse. C’est alors qu’elles créent le club des consoeuries. Des règlements sont à respecter et conséquences il y a, si on déroge des règlements. Donc on se doit d’avoir quelques amants dans son harem sans toutefois s’attacher. Le but est d’avoir du plaisir sans subir de peine amoureuse. C’est alors que nous allons vivre les hauts et les bas de ces demoiselles, qui se pensent immunisées contre les mâles, mais elles ont du travail à faire et vous allez rire, c’est certain en parcourant ce roman un peu fou, qui fait du bien à lire. 

 

 

Résumé :

En amour, comment éviter de souffrir ou de faire souffrir ?

Lasses de tenter de répondre à cette question récurrente, quatre femmes à l’aube de la trentaine s’inventent un moyen original pour lutter contre les dommages collatéraux amoureux. La « consœurie », comme elles se plaisent à l’appeler, est en quelque sorte une société secrète dont le but premier est de réduire les risques de dépendance affective.

Ainsi, chaque candidat des membres de la consœurie doit être dûment approuvé par le groupe et aucune relation de couple formelle ne doit même être envisagée. Comment Mali, Coriande, Geneviève et Sacha s’y prendront-elles pour rester fidèles à elles-mêmes et à leurs désirs, tout en respectant les règles de leur alliance ?

Parfois triste, souvent comique, mais surtout jamais ennuyant, ce premier tome de Chick Lit explore avec autodérision les déboires, les espoirs et les désirs de « célibat-stars » qui ont du cœur et qu’on aimerait tous avoir comme amies.

 

 

-Tome 2 

-Une consoeur à la mer

-368 pages

Le commentaire de Lynda :

Tout comme le premier tome, c’est le parcours de vie de Mali qui est mis en premier plan. Celle-ci se retrouve à Honduras pour réaliser son premier rêve soit de devenir professeur de plongée sous-marine. Les rencontres hebdomadaires avec ses consœurs se font toujours hebdomadairement avec la webcam. Elles font une mise à jour de leur semaine, et plus précisément de leur déboire amoureux et je vous garantis qu’elles n’ont pas beaucoup vieillis depuis le premier tome. Elles sont toujours à la recherche du gars parfait, mais s’en attache, donc à chaque nouveau candidat nous avons droit au descriptif physique et à la compétence amoureuse du candidat. Par contre Mali s’interroge beaucoup sur sa façon d’agir avec les hommes qu’elle rencontre. Étant psychologue de métier, elle s’auto- analyse sur ses réactions envers les gars et même sur ses rêves. Un nouveau travail l’attend à Terrebonne, elle va donc revenir du Honduras pour vivre cette nouvelle étape de sa vie. Elle revoit ses ex amoureux, elle se pense amoureuse, mais elle a toujours peur de l’amour avec un grand A, donc elle fuit si elle sent que son cœur s’emballe trop vite. Une autre rencontre avec les amies, avec alcool va délier les langues et il est question de revoir les critères du club des consoeuries. Un autre tome qui se finit avec des filles qui fuient ce qu’elles désirent le plus au monde soit de tomber en amour et vivre en couple pour le restant de leur jour. J’ai bien hâte de passer au prochain tome pour voir si nos quatre amies ont pris un peu de maturité.

 

Résumé :

La consœurie permet-elle à ses membres d’évoluer ?

Après un an de mode de vie sous le signe de la consœurie, les quatre amies décident de renouveler leur prescription de célibat pour six mois encore.

Mali ira vivre un moment sous les tropiques afin de réaliser un grand rêve. Comme ses trois consœurs, elle sera toujours à la chasse au candidat idéal et son escapade lui fera vivre toute une gamme d’émotions fortes. Plusieurs histoires folles parsèmeront le parcours de ces jeunes femmes jusqu’à ce qu’une rencontre inattendue vienne bouleverser les choses comme jamais auparavant. L’heure sera bientôt au bilan : est-ce que tous ces mois de leur thérapie de groupe peu commune ont porté leurs fruits ? La consœurie permet-elle réellement à ses membres d’évoluer ?

Ce deuxième volet de  Chick Lit  foisonne en rebondissements et en surprises. L’humour y est toujours aussi désinvolte, mais cette fois avec une saveur exotique en prime !

 

 

-Tome 3 

-104, avenue de la Consoeurie

-384 pages

Le commentaire de Lynda :

Nous retrouvons nos quatre amies Mali, Geneviève Sacha et Coriande qui ont toujours le mal d’amour. Nous avons terminé le tome deux où il était question de déménager ensemble dans un condo à Montréal, le projet se concrétise et nous voilà dans les boîtes. Les quatre filles sont heureuses de se retrouver et elles prennent les bonnes décisions pour que ça continue. Pour se faire elles établissent des règlements pour le ménage, la salle de bain, les repas, etc. D’autres critères sont à revoir, c’est bien beau de vouloir avoir un harem, mais elles reconnaissent que l’amour avec un grand A serait bienvenue. Donc elles décident de modifier leur point de vue sur l’amour en se donnant droit de rencontrer l’homme de leur vie et peut-être même de fonder un foyer. Le plan est mis en place, tout va bien, il ne reste qu’à trouver l’homme idéal. Nous allons vivre une nouvelle fois leurs différentes aventures, les déprimes de la séparation, le questionnement à savoir si c’est le bon gars. Tout comme dans les tomes précédents, c’est surtout le cheminement de Mali qui est mis au premier plan. Un problème de santé qui était apparu au tome précédent, refait son apparition, et déstabilise un peu Mali. Au final certaines filles de la consoeurie semblent trouver l’amour, on sent encore de l’incertitude, mais aussi de l’espoir. L’auteur a une plume rempli d’humour, vous passerez un bon moment à parcourir cette trilogie. 

 

 

Résumé :

Mali et ses consœurs sont-elles prêtes pour le grand amour ?

La grande ville de Montréal accueille nos quatre « célibat-stars » qui concrétisent leur projet de cohabitation en emménageant dans leur condo.

Les règles de la consœurie, modifiées du tout au tout depuis sa fondation, exigent maintenant que ses membres trouvent l’amour. Ainsi, les objectifs de cette association peu commune tout comme ses méthodes et ses stratégies de recrutement ne sont plus les mêmes, et les filles devront se montrer à la hauteur de leurs aspirations conjugales. Est-ce que les consœurs réussiront à dénicher l’homme idéal ? Qu’en sera-t-il du dossier « Bobby et Mali » ?

Ce troisième volet de  Chick Lit, empreint de mouvement, puise ses couleurs dans toute une gamme d’émotions fortes. L’autoanalyse du groupe se poursuit, dans une tangente de promiscuité jamais égalée. La chasse urbaine est ouverte !

Tag(s) : #ROMAN, #CHICK-LIT, #HUMOUR, #SÉRIE, #AMOUR, #QUÉBÉCOIS

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :