Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

-À qui vous pensez quand vous faites l'amour?
-Eric Costa et Loranek Nikdo
-Auto-édition, 2020
-334 pages
-Romance contemporaine, séduction, érotisme, humoristique, drague


*Je tiens à remercier l’auteur Eric Costa qui m’a permis de faire cette lecture de presse*
 

*Amazon FR***Amazon CA*

*Eric Costa***Lorànek Nikdo, auteurs(FB)*

Le commentaire de Martine :
Quelle surprise que ce roman, les personnes chastes s'abstenir de lire celui-ci, mais non, oui le sujet est osé. Un homme qui va commencer à rencontrer d'autres femmes que celle qui partage sa vie, la raison qu'il dit, c'est qu'il est insatisfait sexuellement. Kostas va s'offrir des actes sexuels avec ces femmes différentes, il partage son temps entre le travail et des épisodes d'adultère, est-ce qu'il sera capable de tout sauver ou va-t-il tout perdre ?
Éric Costa et Loránek Nikdo vont réussir très bien à écrire à quatre mains, et nous présenter un roman qui marie bien les aventures érotiques, amenant de la nouveauté dans la vie de leur protagoniste, avec des jeux de séduction, des expériences nouvelles, des manifestations physiques, et la fragilité de la psychologique d'un homme qui se cherche. Un roman captivant, intrigant, surprenant qui nous met en lumière la transformation d'un homme qui arrive à l'aube de la quarantaine et qui veut trouver le bonheur.
Je vous recommande ce livre qui permet de lire la plume d'Éric Costa dans un autre genre et de découvrir le talent du mariage entre ces deux auteurs.


Résumé :
« Kostas Niemand, négociant en vins charmeur et insouciant, partage depuis trois ans la vie de Marie, beauté froide et altière qui ne semble plus attirée par lui. Il faut avouer, d’ailleurs, qu'il n'y a jamais vraiment eu de feu d’artifice entre eux. Aussi, lorsqu'Agathe, la plantureuse secrétaire qui fait fantasmer toute la boîte commence à lui faire de l’oeil, Koko doute plus que jamais.
Il est loin d’imaginer le tourbillon endiablé qui pourrait l’emporter…
Plongez dans la psychologie d’un serial dragueur. »