Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

-Ganiishomong ou l’extase du temps
-J.R. Léveillé
-Éditions du Blé, 2020
-156 pages
-Roman autobiographique, récit, nouvelle, nature, arts


*Je tiens à remercier les Éditions du Blé pour ce service de presse*

*Éditions du Blé*

*J.R. Léveillé, auteur(FB)*

 

Le commentaire de Martine : COUP DE COEUR!
Un bon roman dans lequel on va nous plonger dans l’enfance, dans la route Ganiishomong (un mot d’origine crie qui signifie le chemin qui longe deux eaux) qui longe le lac Manitou et Francis. JR Léveillée nous parle de sa vie dans la communauté métisse au Manitoba, il nous parle dans une poésie qui donne une couleur orientale avec certains haïkus. Un beau voyage dans un paradis empreint de souvenirs, une belle réflexion de la vie, de la nature et de l’individu. La recherche d’une cohérence en tissant des liens avec le temps, qui peut nous porter dans l’extase avec différents arts, soit la musique, la poésie, la littérature, la philosophie, les spiritualités.
C’est une belle lecture, la plume de JR Léveillée est fluide, poétique et sensible. J’ai aimé le tempo du roman à la fois contemplatif et volage, qui transporte le lecteur dans un récit qui veut rendre hommage à la nature et le temps. Je vous le recommande !


Résumé :
L’été à Ganiishomong : l’écriture poursuit la fiction dans l’extase du temps. Les souvenirs d’enfance (la nudité des cousines est désirable ; le piano de la mère un délice) se prélassent sur la plage d’une communauté métisse près de Saint-Laurent, dans le Far-West canadien, avec la musique de Bach et de Mozart, les poètes taoïstes et les penseurs présocratiques. Il y a place pour la Bible et Rimbaud. Baudelaire a trouvé le lieu. Geneviève Asse et Agnes Martin sont des habituées. Lacan y est passé. Les nonnes et abbesses zen l’habitent toujours. Glen Gould demeure un penseur incontournable. Il joue du piano comme si c’était un clavecin. Les mouettes passent, les vagues se lèvent et se taisent. La nuit est fraîche. Le champagne frais. On retrouve l’art comme pensée poétique, la poésie comme pensée philosophique et le roman comme poésie, avec la musique en arrière-fond cosmique.

Tag(s) : #ROMAN AUTOBIOGRAPHIQUE, #RÉCIT, #NOUVELLE, #NATURE, #ARTS, #COUP DE COEUR

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :