Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MAX MILO ÉDITIONS : ICI

*Merci aux éditions Max Milo ainsi qu'à Delphine Paquereau, pour m'avoir donné l'opportunité de lire ce livre en service de presse*

-Câlins assassins

-Delphine Paquereau

-Éditions Max Milo

-250 pages

-Récit, auto-biographie, témoignage, enfance, maltraitance

Le commentaire de Lynda :

Syndrome de Munchhausen :Décrit par le pédiatre anglais Roy Meadow en 1977, ce syndrome est une forme particulière de maltraitance à enfants. Il décrivait dans le Lancet deux cas de jeunes enfants victimes de pathologies inventées ou provoquées par leur mère : une falsification itérative d'examens d'urines par addition de sang et une intoxication chronique par le sel ayant conduit au décès de l'enfant. Le parent responsable, en général la mère, invente chez son enfant des histoires cliniques fausses et/ou provoque des symptômes afin de demander aux médecins un diagnostic et un traitement. Les conséquences physiques graves et parfois irrémédiables proviennent de l'action du parent et du corps médical abusé. (source doctissimo)

Une histoire que j'ai trouvé vraiment très difficile à lire, et la raison, et bien, c'est que c'est une histoire vraie, c'est l'histoire de Delphine, pour qui cet enfer aura commencé à l'âge de 4 ans.
Je ne connaissais pas vraiment le Syndrome Munchhausen, sauf pour en avoir vaguement entendu parler. Je vous invite d'ailleurs pour comprendre vraiment ce récit à fureter le web pour en trouver la description, les symptômes et les traitements.
Quand Delphine atteint l'âge de 4 ans, c'est à ce moment que le processus de la maladie de la mère se met en place, et dès lors, elle n'aura aucune limite, pour les simulations de maladies chez sa petite fille, la traînant d'hôpital en hôpital, de médecin en médecin, pour qu'ils diagnostiquent une maladie chez sa fille, une maladie inventée de toutes pièces dans la tête de la mère.
Une forme de maltraitance chronique envers l'enfant, le syndrome de Munchhausen par procuration, parce que ce n'est pas la mère qui simule des maladies, mais la simulation est à propos de sa fille. 
Tant que la mère n'arrive pas à ses fins elle fera tout pour trouver un médecin qui acceptera de la croire et qui soignera sa fille, qui en fait n'a absolument rien.
J'ai beaucoup de difficulté à comprendre comment ces médecins, ces spécialistes se laissent berner de cette façon, et qui prescriront des médicaments, iront jusqu'à des opérations (ablation d'un rein) pour soigner quelque chose qui n'existe pas ailleurs que dans la tête de la mère.
Comme je disais très difficile, on voudrait tellement faire quelque chose pour cette petite fille.
Mais je crois qu'il faut se concentrer sur le fait que Delphine, aujourd'hui adulte, s'en est sortie, qu'elle vit une vie heureuse aujourd'hui, ce qui n'a pas dû se faire facilement. Mais le message d'espoir qu'elle nous livre, est grand, oui encore une fois, une enfance infernale, causée par une mère malade, mais qui avec courage et volonté, ont quand même laissée la place pour une guérison psychologique et une vie ''normale''
J'ai par contre, encore des questions sans réponses, où est le père dans tout ça, le frère ainé dont je ne comprends pas le comportement dans tout ceci. Les médecins, qui un après l'autre se laissent berner.
Une lecture difficile, mais bien écrite par l'auteure, qui nous fait ressentir vraiment ce qu'elle a vécu et qui nous laisse sur une note d'espoir !

Résumé :

Delphine a 4 ans lorsque son enfer commence. On s'est toujours promis, avec maman, qu'on n'en parlerait plus, que c'était fini. Sauf qu'après cette promesse que je me refusais de trahir, j'ai eu de nombreux mauvais moments à passer... J'ai pris peu à peu conscience que mon mal-être venait probablement du vagabondage hospitalier vécu dès mon plus jeune âge, de la façon dont ma mère me manipulait, de toute cette tristesse, ces peurs si bien refoulées depuis des années. Mon esprit ne veut pas se souvenir mais mon corps, lui, n'a rien oublié et me le fait savoir. Le syndrome de Münchhausen par procuration est une forme grave de sévices à enfant : l'adulte qui a la charge de l'enfant provoque de manière délibérée chez lui des problèmes de santé sérieux et répétés avant de le conduire auprès d'un médecin.

Née en 1983, Delphine Paquereau grandit en Poitou-Charente au cœur d'une famille dysfonctionnelle. Sa mère est atteinte du syndrome de Münchhausen par procuration, elle passe donc son enfance dans les hôpitaux. Aujourd'hui mariée, elle est mère de deux enfants et vit en Charente Maritime.

Tag(s) : #RÉCIT, #AUTO-BIOGRAPHIE, #TÉMOIGNAGE, #ENFANCE, #MALTRAITANCE