Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ÉDITIONS ZINÉDI : ICI

*Merci aux Éditions Zinédi de m'avoir donné l’opportunité de lire ce livre en lecture de presse*

-Roméo à la folie 
-Christine Sagnier 
-Éditions Zinédi 
-152 pages 
-Adolescent - psychiatrie 

Le commentaire de Cathy : 
Klara et Lucas sont les parents adoptifs de Roméo, ce jeune adolescent leur en fait voir de toutes les couleurs. Suite à un nouvel incident dans la famille, Roméo est interné en hôpital psychiatrique, Klara et Lucas, ont vraiment besoin d'aide. Ils ne vont pas sortir indemnes de cette aventure. Je n'ai pas souvenir d'avoir lu un livre comme celui que je viens de fermer, une histoire très prenante, un rythme intense et surtout un sujet très fort. Déjà, la période de l'adolescence n'est pas facile, mais pour le coup l'adolescence de Roméo est fracassante et détruit tout sur son passage. La santé mentale de ses parents est proche d'exploser. Une très bonne lecture pour les personnes ayant des adolescents à la maison, vous vous rendrez compte que votre ado est tout à fait normal. Merci Christine Sagnier pour ce moment de lecture.

Résumé : 
Il y a les ados qui se cherchent, et puis il y a les ados qui vont mal, très mal même parfois. Klara en sait quelque chose, elle qui n’a cessé de vouloir venir en aide à Roméo, son fils unique aussi ébouriffant qu’ébouriffé. Là est sa seule faute et son plus grand malheur : avoir voulu trouver le psychiatre qui, d’un coup de baguette magique, lui aurait rendu son petit bien peigné. Une quête qui s’est transformée en une incroyable épopée. Parce que Fransec, la psychiatre en question, ou peut-être le diable en personne, a jeté son dévolu sur Klara, laquelle a disjoncté tout doucement mais très sûrement. Le danger est plus que réel et la folie véritablement contagieuse, un secret de polichinelle que le corps médical s’applique à préserver, mais qu’il est temps d’éventer.
Tous les parents d’adolescents se retrouveront dans ce roman, et les mésaventures de l’héroïne les rassureront sur leur sort : à cette lecture, ils se diront que non, décidément, leur ado n’est certainement pas le pire. Et pour ceux qui se reconnaîtront dans ce portrait de famille, le livre fera mouche. Car derrière le ton vif, l’humour grinçant et le rythme trépidant, le roman s’attaque à une question sérieuse : le parent happé dans l’engrenage infernal des soins psychiatriques peut-il demeurer sain d’esprit ? La réponse est à la fin du roman.

Tag(s) : #ADOLESCENTS, #PSYCHIATRIE