Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

-Au cœur de la vallée, t1 : Rivalités et conséquences

-Madeleine St-Georges

-Les éditions JCL

-416 pages

-Roman historique, colonisation, québécois

 

*Merci aux Éditions JCL spécialement à Elsa, pour m'avoir donné l'opportunité de lire ce livre en service de presse*

LES ÉDITIONS JCL: ICI

Le commentaire de Lynda :

On dit qu'un auteur a atteint son but quand il ou elle nous font vivre des émotions pendant la lecture de leur roman. Et bien, je dois dire que Madeleine St-Georges, a atteint l'objectif, ça fait longtemps que je n'avais pas détesté des personnages comme j'ai détesté quelques-uns de ceux-ci, et aussi le contraire, certains personnages tellement attachants, que je vais me souvenir d'eux longtemps.
C'est la création d'un nouveau village, que nous vivons dans cette histoire. Des faits très intéressants qui peuvent nous faire voir comment un village naît de rien du tout. Un étendue de terre, cette fois-ci une vallée et c'est l'assise de ce nouveau village.
L'installation des premières familles, la construction du moulin à scie et à grain, constructions fondamentales pour la survie des gens qui viendront s'y installer.
Petit à petit, des familles s'ajoutent, des bâtisses également, mais qui veut aussi dire, certains problèmes, des jalousies, des embrouilles.
Deux des personnages que j'ai carrément détestés, entre autres, Ti-Mé, cet homme abject et sans aucune moralité ou conscience, ne se gênera aucunement pour détruire certaines personnes, mais lui au moins on sait qu'il est mauvais. Et Albert Alpin, grr, quel hypocrite ce bonhomme, n'hésitant aucunement à salir tout ce qui est sur son chemin.
Mais bien sûr, Délia entre autres est un des personnage que j'ai beaucoup et qui porte une croix et un lourd secret, que je ne vous dirai pas, ça, c'est bien certain, sans parler de Xavier, lui aussi m'a marqué.
Madeleine St-Georges, a une très belle plume, un langage franc et très clair, des descriptions de paysages vraiment superbes, à tel point que je me croyais dans cette vallée devant la rivière, que je pouvais presque entendre le bruit de l'eau. Mais elle a aussi cette facilité à décrire les sentiments que vivent les personnages, ce qui nous les fait vivre également. Les chamailleries, les conflits, la jalousie sont quelques-uns de ses sentiments, on peut ressentir cette tension montée, grandir.
C'est dans le quotidien de ces familles que nous vivrons les drames qui ont affectés certains, les peines qui ont affligés d'autres et les joies que vivent certaines de ces personnes. 
À l'époque où l'église avait un pouvoir, presque inépuisable, sur ses fidèles, mais aussi à l'époque où l'espoir d'une vie meilleure aura attiré ces nouveaux colons vers l'inconnu, vers l'imprévisible...
Et c'est à suivre, je ne peux qu'avoir hâte à la sortie du 2e tome pour retrouver les Xavier, Léon, Célestine, Olivier, Albert et tous les autres ! Vont-ils, tous pouvoir réaliser leurs rêves ? C'est à souhaiter !

 

Résumé :

1860. Afin de réaliser l’ambitieux projet de fonder un village dans une vallée isolée au-delà des montagnes, la Société de colonisation est mise sur pied par deux prêtres audacieux. Xavier Gendron, qui a perdu tous ses biens dans un terrible incendie, y voit l’occasion d’un nouveau départ pour sa femme et leur fillette.

C’est au cœur de la saison froide que les rares volontaires partent défricher les terres du secteur. Malgré la rigueur du climat et la contrainte de l’éloignement, les hommes relèvent le défi et triment dur. Mais tandis que la colonie s’organise, de fortes tensions apparaissent dans la contrée.

Mésententes, trahisons et agressions font bientôt partie du lot des paroissiens. Alors que Xavier s’attire les foudres du clergé en s’improvisant vendeur de whisky, le marchand général Albert Arpin prend parti pour le curé et attise le conflit. Leur rivalité grandissante mettra-t-elle en péril la concrétisation de ce rêve collectif ? 

Tag(s) : #ROMAN HISTORIQUE, #COLONISATION, #SAGA, #QUÉBÉCOIS