Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

-La carte du monde
-Jane Hamilton 
-Archipoche 
-571 pages 
-Littérature américaine, décès, culpabilité, accusations 


*Merci à LP conseils de m'avoir donné l’opportunité de lire ce livre en lecture de presse*

ÉDITIONS ARCHIPOCHE: ICI
LP CONSEILS: ICI

Le commentaire de Cathy : 
Alice et Howard Goodwin sont les propriétaires d'une ferme où ils font l'exploitation de vache laitière. Un matin, Alice, prend en charge les deux petites filles de sa meilleure amie Theresa et à cause d'un moment d'inattention la plus petite tombe dans l'étang de la ferme. Malgré toutes les tentatives d'Alice pour la réanimer la petite Lizzy va décéder. Alice est dévastée, mais d'autres soucis vont se présenter. Alice travaille comme infirmière scolaire, une plainte a été déposée contre elle, le calvaire de la famille Goodwin ne fait que commencer. Ce roman est juste touchant et m'a énormément bouleversé. Ce que vit Alice est juste effroyable, déjà, elle a la mort d'une petite fille sur la conscience, mais les accusations à laquelle elle doit faire face sont catastrophiques. Au fil des pages, on la découvre s'enfonçant inexorablement dans une déprime. J'ai beaucoup aimé découvrir l'histoire en alternance entre Alice et Howard, leur différent point de vu et leur façon différente de vivre tout ça a rendu ma lecture encore plus forte. Le combat d'Howard pour sortir sa femme de prison, les silences d'Alice, cela est vraiment bien retranscrit. Le style de l'auteur est très bon, les personnages très attachants et touchants. J'ai passé un bon moment de lecture malgré la thématique pas très facile. 

Résumé : 
Un moment d’inattention, un seul, et une vie peut basculer. Perdue dans la contemplation d’une carte du monde qu’elle avait dessinée jadis, Alice laisse sans surveillance la fille de sa meilleure amie. Lorsqu’elle revient à elle, il est trop tard...
Prise dans l’étau de la justice, Alice est gagnée peu à peu par la folie. Le début d’un voyage en enfer, entre remords et rédemption.
De ce qui pourrait n’être que le récit d’un accident, Jane Hamilton tisse un récit sur la culpabilité et le pardon qui a bouleversé l’Amérique. Peu d’écrivains ont su évoquer ainsi le sentiment de culpabilité, de trahison, et cette façon dont nos vies peuvent soudain basculer

Tag(s) : #LITTÉRATURE AMÉRICAINE, #DÉCÈS, #CULPABILITÉ, #ACCUSATIONS