Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

-La tête dans les nuages

-Olivia Jones

-Auto-édition

-296 pages

-Magie, quête, fantastique, conte, humour, auto-édition

 

*Merci à Olivia Jones pour m'avoir donné l'opportunité de lire ce livre en service de presse*

AMAZON FRANCE: ICI
AMAZON CANADA: ICI

Le commentaire de Lynda :

Énorme coup de cœur pour ce roman, qui m'a fait rire, pleurer, et même rêver !
Deux accidents mortels, à 70 ans d'intervalle, même date, même heure. Le premier en 1911, un naufrage avec plusieurs décès. Dans le deuxième en 1981, la jeune Lucy, 12 ans, perd la vie dans un accident.
Même date, même heure, mais 70 ans plus tard.
Jean, sa femme et les autres enfants, ont de la difficulté à reprendre une vie normale, avec l'accident mortel de la cadette de la famille.
Puis un jour, environ 5 ans plus tard, alors qu'Élizabeth essaie de louer la chambre vacante une personne arrive dans l'histoire, une femme à la beauté à couper le souffle, mais un drôle de numéro. On ne sait pas qui elle est, d'où elle vient. Une personne normale un peu excentrique, un ange, une fée?? Ce que je peux vous dire par contre, c'est que c'est une personne au charisme hors du commun, mystérieuse, mais que l'on veut à tout prix connaître.
La vie se poursuit avec la nouvelle pensionnaire, qui continue d'agir de façon assez spéciale et surtout, vous vous retrouverez comme moi avec un millier de points d'interrogation !
Alors que Jean n'arrive pas à surmonter la mort de sa cadette, un autre drame frappera la famille, et c'est alors que commencera sa quête pour trouver des réponses à ses interrogations, des significations à ses rêves ou cauchemars.
Je n'en dirai pas plus, ce serait gâcher votre lecture, et se serait vraiment dommage.
Un mélange bien dosé, de fantastique, paranormal, magie, on peut sentir l'aura de la magie survolé les personnages de ce livre. Personnages, d'ailleurs très attachants, tous autant qu'ils sont. Sans oublier le petit chien qui appartenait à Lucy. Un conte pour tous, pour les ados et pour nous les adultes, bien écrit, une écriture très captivante, pas de temps mort, tout s'enchaîne avec une fluidité remarquable, 2 histoires en simultanée, celle de Lucy et celle du naufrage. Mais quel est le lien ? Lien il y a, mais lequel?
Olivia Jones vous charmera avec ce roman, la magie de ses mots viendra vous chercher et vous captivera, j'en suis certaine. Un livre tourne-pages, parce que l'on veut arriver à la fin, une fin qui fait du bien au cœur. L'amour d'un père pour sa fille, bien au-delà de la mort ! N'hésitez pas, je suis certaine que pour vous aussi, ce sera un coup de cœur !

 

 

Résumé :

21 décembre 1911, à 12 h 45, un navire norvégien, le Carl Bech, fait naufrage sur les côtes de Bretagne, avec seize marins à bord, lors d’une effroyable tempête. 70 ans après, jour pour jour, le 21 décembre 1981, à 12 h 45, Lucy, 12 ans, se tue lors d’un accident de vélo, dans un petit village du Jura. Quel rapport entre ces deux événements ? Apparemment aucun, à part la date et l’heure, similaires à la minute près. Jean, le père de Lucy, pleure inlassablement la mort de son enfant. Sa vie est fichue, comme figée dans le temps. Dans de violents cauchemars, il est hanté par le visage d’un inconnu, qui semble aspiré par une entité monstrueuse. Puis un jour, semblant venir de nulle part, une femme à la beauté surnaturelle entre dans sa vie et lui fait entrevoir l’indicible, par signes… Alors que Jean a vu de ses yeux la vie s’échapper du corps de son enfant, une question s’impose à lui : Lucy est-elle en vie ? Croyant devenir fou, il va cependant tout quitter et se mettre en quête de la vérité, guidé par la mystérieuse inconnue. Lucy sera-t-elle au bout du chemin ? Après Trop belle pour mourir, Olivia Jones poursuit ses aventures quiberonnaises dans un second opus nous entraînant plus que jamais dans le domaine du merveilleux. La Tête dans les nuages est son troisième roman.