Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

-Voleurs de filles
-Bernard Coat
-Les Éditions du 38 (mars 2018)
-150 pages
-Roman policier tiré d’un fait réel, enlèvement, traite de jeunes filles

*Je voudrais remercier les Éditions du 38 et tout spécialement Anita pour m’avoir permis de lire cet excellent roman en lecture de presse*

LES ÉDITIONS DU 38: ICI

Le commentaire de Céline :
Amy, 14 ans disparaît en revenant de l’école, elle sera séquestrée avec d’autres jeunes filles pour être vendue comme esclave sexuelle. Freddy, l’oncle d’Amy, fera tout pour la retrouver, car la police ne peut pas rien faire avant que les 24 heures de sa disparition ne soient écoulées. Avec l’aide de son associé Norman, il fera sa propre enquête en essayant de recueillir tous les indices qu’il peut car, il sait que chaque minute compte. Est-ce que la police va finalement finir par lancer les recherches ? Surtout, lorsqu’on sait que la jeune fille est noire et que le racisme est encore très présent. C’est ce que vous découvrirez en lisant cet excellent roman. Encore une fois, Bernard Coat m’a tenu captivé tout au long de l’histoire. Les gangs de rues, les vendeurs de drogues, les réseaux de prostitutions, etc. sont très présents en Alabama. Un excellent roman que je vous invite à découvrir, il va vous faire frémir, je peux vous le garantir, surtout lorsqu’on sait que tout ça a réellement existé et que ça existe encore aujourd’hui.

Résumé :

Cette histoire est tirée d’un fait réel. Amy, jeune adolescente noire de Montgomery, ville de l’état d’Alabama, est kidnappée par un gang de criminels alors qu’elle rentre du collège. Elle sera séquestrée avec d’autres filles ramassées comme elle et entassées dans un chalet minable à l’écart de la ville, dans des conditions d’horreur absolue. Il est prévu qu’elles soient vendues en Asie pour alimenter des réseaux de prostitution, ou d’esclavage sexuel. L’oncle d’Amy, aidé de son associé blanc, va, en marge de l’enquête policière, tout tenter pour retrouver la jeune fille. Mais le temps est compté… Dans cet état sans foi ni loi, englué de racisme et de corruption, s’agitent des personnages dénués de scrupules, de véritables fous furieux, comme « le rat », le tortionnaire des jeunes captives. D’autres s’accrochent à des bribes d’humanité. Quoi qu’il en soit, ce roman très noir où la violence le dispute à l’action, est une peinture sociale de l’odieux et de la bêtise humaine

Tag(s) : #POLICIER, #FAIT RÉEL, #ENLÈVEMENT, #TRAITE DE JEUNES FILLES