Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

-Good Boy

-Antoine Charbonneau-Demers

-VLB Éditeur

-392 pages

-Jeune adulte, homosexualité, ville, québécois

 

*Merci à VLB Éditeur, ainsi qu'à Marie-Josée Martel, pour m'avoir donné l'opportunité de lire ce livre en service de presse*

VLB ÉDITEUR: ICI

Le commentaire de Lynda :

Le bon garçon, ''good boy'', un jeune adulte, quitte sa famille pour réaliser son rêve, soit celui de venir vivre à la ville.
Il en a rêvé de cette ville, du bruit, des lumières, et même des saletés, et maintenant, il y est.
Habitant, un appartement au 2e plancher, avec une coloc, la propriétaire souffre de problèmes mentaux, pas certaine, exactement de quoi, mais c'est bien évident qu'elle n'a plus toute sa tête, et elle le prouve par ses paroles et ses agissements, son mari Richard, essaie tant bien que mal de la contrôler, mais par toujours évident.
Revenons à notre jeune homme, qui est homosexuel, mais n'a pas encore rencontré l'homme, celui de la première fois. Via une agence de rencontre il rencontrera le premier, Piero, première relation sexuelle, mais pas le premier amour.
Une drôle de relation entre la mère et le fils également, celle-ci a beaucoup de difficulté à laisser aller et surtout laisser vivre son fils, il lui manque, elle le voudrait près d'elle.
Et la coloc, et bien, elle est peintre, et elle aussi a de drôles de manies.
Bref, tout le monde est un peu bizarre dans cette histoire, avec chacun leur histoire en arrière-fond.
Une écriture assez franche, un langage de tous les jours, quelques scènes érotiques homosexuelles, quelques petites longueurs, mais qui dans l'ensemble n'empêchent pas une lecture des plus intéressante, où nous vivons de près les sentiments de ''Good Boy''.
Nous vivons à travers les mots de l'auteur, les émotions du jeune homme, son excitation face aux hommes qui l'attire. Personnage sympathique, mais qui se cherche vraiment.
Bien écrit, un roman qui se lit bien et assez rapidement, un peu compliqué à suivre par moment, mais dans l'ensemble un très bon roman, que je vous conseille.

 

 

Résumé :

Fraîchement débarqué dans la grande ville, un jeune homme en tombe amoureux, et croit y découvrir qui il est vraiment. L'un et l'autre ne sont pas sans risque…
,
Dans ce roman d'apprentissage, on retrouve la voix à la fois candide et décalée de l'auteur, et le mélange de cruauté et de tendresse avec laquelle ses personnages s'envisagent et se traitent. Psychologique, mais pas psychologisant, esthète, mais pas esthétisant, cru, mais pas gratuit : Good boy est la deuxième étape d'un projet littéraire qui garde le lecteur sur les dents.  

J'ai envie de parfums qui ont tourné, j'ai envie de me faire lever le cœur. Ça sent la pisse dehors et c'est là que je m'en vais respirer.  Antoine Charbonneau-Demers est né en 1994 à Rouyn-Noranda. Il est diplômé en création littéraire et du Conservatoire d'art dramatique de Montréal. En 2016, Coco, son premier roman, a reçu le Prix Robert-Cliche.