Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

-La gueule de leur monde 
-Abram Almeida 
-Auto-éditions, 2018 
-263 pages 
-Roman contemporain, auto-édition 

*Je tiens à remercier l’auteur Abram Almeida de m’avoir donné l’opportunité de lire son roman en service de presse. *

AMAZON FRANCE: ICI
AMAZON CANADA: ICI

Le commentaire de Martine : 
Ce roman nous sort de l’ordinaire, le personnage principal, qui est pour nous le lecteur sans identité. Nous savons qu’il est un Africain, qu’il a fait des études et qu’il veut aller travailler en Europe. 
Il entreprend un chemin long et laborieux, il rencontre toutes sortes d’embûches, en tant que migrant, il traverse la Méditerranée pour atteindre l’Europe. 
Je maintiens que le sujet est dur à lire, car je me sens loin de cette réalité, mais il reste quand même un sujet qui attire de ma part de vives émotions et de l’empathie pour tous les humains qui ont à subir la nécessité de quitter leur terre afin de trouver un emploi pour vivre et se nourrir. Leur voyage sera teinté de violence, de manque d’argent, de détention. De plus, il rencontre différentes personnes africaines qui désirent migrer eux aussi vers l’Europe, chacun lui raconte un petit bout de son histoire. 
Un roman emplit de compassion, de sensibilité et d’empathie. La plume d’Abram Almeida est sublime, il sait où alléger son récit avec un peu d’humour ce qui permet de rendre sa lecture moins difficile, car la réalité des migrations des gens de l’Afrique vers les pays européens s’est faite dans un climat assez pénible pour les migrants. Je maintiens que le sujet est dur à lire, car je me sens loin de cette réalité, mais il reste quand même un sujet qui attire de ma part de vives émotions et de l’empathie pour tous les humains qui ont à subir la nécessité de quitter leur terre afin de trouver un emploi pour vivre et se nourrir. 
Je vous affirme que cela reste une lecture assez percutante qui peut permettre d’ouvrir les yeux, de sensibiliser ou d’apprendre sur les migrations clandestines. Je remercie l’auteur pour la chance que j’ai eu de faire la lecture de ce récit.

Résumé : 
Lorsqu’un jeune diplômé africain se décide contre tout bon sens à rejoindre la horde de migrants qui tente de traverser la méditerranée pour atteindre l’Europe, on se doute déjà que quelque chose ne tourne pas rond dans ce monde. Mais comme tous ces indésirables fuyants la guerre, la famine ou Dieu sait quelle autre calamité dont seul le tiers monde a le secret, il a ses raisons. 
Il est pourtant bien loin de s’imaginer ce qui l’attend au cours de son périple où rien, mais alors vraiment rien ne se passe comme prévu. Dehors il y’a désormais des djihadistes qui redessinent la figure du monde à l’arme lourde, des forces de l’ordre qui ne savent plus où donner de la matraque, des malfrats de tous bords qui font des affaires avec des vies humaines, le tout dans le dos de gouvernements trop occupés à se refiler tout ce monde de misère envahissante. 
Notre héros lui ne voit pourtant aucune incohérence à toutes les invraisemblances de ce monde, c’est un Candide des temps modernes. Avec trois compagnons de route aussi touchants que comiques, il arpente les sentiers de la migration sans se soucier de ses dangers. Ces drôles de lurons arriveront-ils au terme de leur voyage ? Celui-ci en vaudra-t-il la peine ? Quoi qu’il en soit, l’Europe n’a qu’à bien se tenir… Ils arrivent !

Tag(s) : #ROMAN CONTEMPORAIN, #AUTO-ÉDITIONS, #MARTINE L