Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

-Vices 
-Gipsy Paladini 
-Auto-édition 
-Épisode 1: Trois petits singes, 200 pages 
-Épisode 2: Zabulu, 229 pages 

-Épisode 3: Butterfly, 228 pages 
-Série, polar, enquêtes criminelles

*Merci à Gipsy Paladini de m'avoir donné l’opportunité de lire ses livres en lecture de presse

 

VICES 1AMAZON FRANCEAMAZON CANADA
VICES 2AMAZON FRANCEAMAZON CANADA
VICES 3AMAZON FRANCEAMAZON CANADA

NOTE : VICES est une série littéraire de 8 « épisodes » dont les deux premiers ont été réunis en un ouvrage édité aux éditions Fleuve Noir. On y suit les destins mêlés des membres de la brigade des jeunes victimes confrontés aux maux de notre société moderne.

Épisode 1: Trois petits singes

Le commentaire de Cathy :

Une jeune lycéenne est retrouvée pendu dans sa chambre, c'est l'équipe de la BJV qui est chargée de découvrir ce qui s'est passé. Marie, arrivée depuis quelques mois dans la brigade, va enfin pouvoir faire ses preuves. Ce premier tome de la série Vices est une très bonne entrée en matière, j'ai pu faire connaissance avec toute l'équipe qui compose la BJV, une brigade spécialisée dans les affaires concernant les jeunes victimes. Gipsy nous a concocté une sacrée palette de personnages, certains très attachants, intrigants et d'autres énervants à souhait. Je ne vais pas vous parler de ce que j'ai découvert dans cette première enquête cela vous enlèverait le plaisir de la découverte. Je connaissais déjà la plume de l'auteure et j'aime toujours autant, elle a une très belle écriture, son style est fluide, l'enquête qu'elle nous raconte est rythmé et intense. Je file lire le deuxième épisode. 

Résumé :

« J’ai alors vu la bouteille de White Spirit sur le sol et les allumettes éparpillées. Puis ma fille sur le sofa, la bouche grande ouverte, l’intérieur entièrement brûlé. (…) Elle avait laissé un mot : j’ai froid à l’intérieur » 
La ville. Ses quartiers mal famés, ses odeurs étrangères, ses peuples déracinés… Pas facile de s’en accommoder quand on a grandi dans un village paisible et que l’on s’est construite à travers les films de justiciers. Voilà 6 mois que Marie a intégré la BJV, une brigade spécialisée dans la prise en charge des jeunes victimes, et elle a bien du mal à se faire accepter. La pendaison de Lucie, une lycéenne apparemment sans problème, lui donne l’opportunité de prouver qu’elle mérite sa place au sein de l’équipe. C’est sans compter la malveillance de certains collègues bien décidés à se débarrasser d’elle. Marie sera-t-elle suffisamment armée pour affronter la cruelle réalité alors qu’un lourd secret la handicape ? 

 

Épisode 2: Zabulu

Le commentaire de Cathy

Ce deuxième épisode débute dans la cité " 608 ", un endroit abandonné où les laissés-pour-compte essayent de survivre. Un adolescent a disparu, une vieille dame a été brûlée vive, deux affaires que tout oppose, mais certains éléments laissent à penser qu'il y a bien quelques choses qui les lient. L'équipe de la BJV est chargée de retrouver Djibril, 16 ans, mais dans cette cité pas facile de délier les langues. J'ai trouvé la lecture de ce deuxième épisode encore plus intense que le premier, j'aime beaucoup la thématique que l'auteure a traitée et pour garder le suspense je ne vais pas vous en parler, je sais, je ne suis pas gentille, mais que voulez-vous, je ne veux pas gâcher votre plaisir de la découverte. J'en ai appris plus sur Marie, mais il reste une part d'ombre que Gipsy laisse planer et elle distille les éléments de réponse au fil des épisodes. Une histoire d'amour un peu particulière se construit entre Zolan et Marie ce qui ne plaît pas du tout à Sophie leurs collègues très rancunières. Après avoir lu ses deux premiers tomes je me suis déjà beaucoup attaché à cette équipe et il me tarde déjà de découvrir la prochaine enquête de la BJV. 

Résumé :

Marie Lafontaine, une jeune provinciale nourrie aux films de justicier se retrouve confrontée à la dure réalité du terrain lorsqu’elle intègre une brigade policière dans une grande ville. D’autant qu’un lourd secret la handicape… 
« Un hurlement explose dans sa poitrine quand la lumière jaillit et qu’elle se voit, les mains plongées dans le ventre ouvert de sa mère. Derrière elle, un filet de voix l’appelle. Affalé dans l’ombre, une machette en travers de la gorge, son père tend le bras » 
Les 608. Une cité abandonnée, dernier refuge des laissés-pour-compte. Un jeune délinquant disparaît dans des conditions mystérieuses et une vieille dame y est brûlée vive. Bien que les deux affaires ne semblent pas liées, les mêmes ombres cernent les personnes impliquées. 
Grâce à la dernière enquête qu’elle a brillamment résolue, l’avenir de Marie à la BJV semble bien engagé. Sa confiance est renforcée par les sentiments toujours plus forts qui l’unissent à Zolan. Seule ombre au tableau : Sophie, sa rancunière collègue, qui ne se conforme pas à cette idylle. Si les destins tragiques des réfugiés la déstabilisent, ce sont les animosités qui bourgeonnent dans la brigade qui l’inquiètent. Motivée par ses ambitions professionnelles, Marie se construit une armure solide afin de les contrer. 
Mais le destin ne frappe pas toujours là où on l’attend... 

 

Épisode 3: Butterfly

Le commentaire de Cathy :

Troisième roman de la série et je viens de prendre une grande claque en pleine face, j'ai déjà beaucoup aimé les deux premiers épisodes, mais là, Gipsy à fait fort, j'ai encore du mal à assimiler ce que je viens de lire. L'équipe de la BJV va être cette fois confrontée  à la disparition d'une adolescente de 12 ans, ils vont être confrontés à des jeunes adeptes du nazisme. Qu'est-il arrivé à Lucie ? Dans ce troisième opus, il y a bien entendu l'enquête que doit mener la brigade, mais j'en ai appris beaucoup sur les personnes qui officient à la BJV. Des personnages auxquels je m'attache de plus en plus, le style de l'auteure est toujours aussi bon, une plume percutante, incisive et une fin de roman où tu te dis, mais non, pourquoi. Un final qui ne peut pas me laisser indifférente et qui me fait juste dire, vivement l'épisode 4. Merci Gipsy pour les moments de lectures que tu me fais passer, tu as réussi à complètement me déstabiliser avec cette fin et je ne vais sûrement pas être la seule. 

Résumé :

« Et la voiture n’a pas dérapé, elle a accéléré, ça aussi, elle le jurait. Et les hommes à l’intérieur… ils ont ri. Oui, quand les os de mon petit gars se sont brisés entre la tôle et le mur, elle est certaine de les avoir vus rigoler… » 
A la BJV, on traite les affaires qui concernent les mineurs et jeunes adultes. Ces derniers temps pourtant, Zolan n’a pas la tête au travail. Fou amoureux, il n’a qu’une obsession : épouser sa collègue Marie. Or les plans carriéristes de celle-ci ne s’alignent pas sur cet objectif. D’autant qu’elle le soupçonne de lui mentir et de la surprotéger. Frustrée de ne pas être prise au sérieux, elle décide de faire bande à part, aussi quand une jeune fille est kidnappée et que les premiers indices impliquent des néo nazis, elle mène sa propre enquête. Or l’affaire s’avère avoir plusieurs visages... 
A la Brigade aussi les façades se craquèlent et les cicatrices apparaissent. 
Il semblerait que Marie ne soit pas la seule à couver un secret…

Tag(s) : #SÉRIE, #POLAR, #ENQUÊTES CRIMINELLES, #AUTO-ÉDITIONS, #CATHY LG