Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

-Vent du large

-Dans l'univers de la Saline

-Louise Lacoursière

-Libre Expression

-344 pages

-Historique, famille, drame, couple, dépression, amitié, québécois

*Merci aux Éditions Libre Expression, spécialement à Marie-Josée, pour m'avoir donné l'opportunité de lire ce livre en service de presse*

Éditions Libre Expression: ici

Le commentaire de Lynda :

J'ai lu la trilogie Dans l'univers de la Saline, j'ai donc été extrêmement heureuse de retrouver certains des personnages que nous avons rencontré dans la trilogie, par contre, comme le mentionne l'auteure, nul besoin d'avoir lu cette trilogie.
Comme je le disais, on retrouve certains personnages, mais le rôle de ces personnages est beaucoup plus développé.
Marie-Ange, Rébecca, Alexandre, Benjamin, ne sont que quelques-un des personnages, tous plus attachants les uns que les autres.
Marie-Ange, mariée à Alexandre, qui lui est médecin, donne un coup de main à son mari avec les patients et la réception des patients. Ils hébergent Rébecca, maman de la petite Rose, qui a connu une vie loin d'être facile. Benjamin, lui, vit à la ville et on peut dire qu'il a sa part de choses à régler lui aussi.
Dans ce roman, on touche à la dépression profonde, l'auto-mutilation, c'est par Rébecca que nous allons vivre cela, suite à un drame terrible, Rébecca, a de la difficulté à se relever, et plonge dans une dépression sévère.
Marie-Ange, qui fait tout pour l'aider, n'y arrive plus, il faudra quelque chose de plus pour arriver à la sortir de cette terrible phase.
On parle d'homosexualité, chose pas très commune et tellement cachée, n'oublions pas que nous sommes à la fin du 19e siècle, où l'église occupait une place très importante, dans la vie des gens et ce même dans les chambres à coucher. Il y a aussi la vie au village et la vie à la ville. La dépression prend une grande place avec Rébecca. Le rôle des femmes également, on sent que pour bien des hommes, le rôle de celles-ci est une chose acquise, une période où l'homme avait le mot à dire et la femme pas vraiment.
Un roman qui vous fera vivre tout plein d'émotions, des bonnes et des tristes. On souffre avec Rébecca, personnage troublé, meurtrie, et l'auteure nous la rend très attachante du tout début jusqu'à la fin.
Bref, ce roman est venu me chercher et a frappé directement au cœur. J'ai tout simplement adoré et j'aimerais tellement qu'il y ait une suite à ce livre, pour savoir ce qui arrive avec tout ce beaux monde.
Pas de temps mort, une fois commencée, très difficile de le mettre de côté, les virements de situations, les événements vont vous accrocher très solidement ! Je n'ai pas besoin de vous le dire, si vous avez déjà lu Louise Lacoursière, vous savez ce que je veux dire, je vous recommande ce coup de cœur !

 

Résumé :

En cette fin mouvementée du xixe siècle, entre Saint-Léon-le-Grand, le Cap-de-la-Madeleine et Montréal, les enfants Ricard, maintenant devenus adultes, vivent de grands bouleversements. Vent du large raconte l'histoire de Rebecca Ricard, de son frère Benjamin — qui tente de cacher son attirance pour les hommes — et de leur sœur, Marie-Ange, épouse d'un médecin qu'elle seconde. L'image de Narcisse Ricard, leur père incestueux, mort dans des circonstances tragiques, les hante. Sauront-ils panser les énormes blessures de leur enfance? Dans ce roman, nous serons témoins de leurs combats, de leurs projets et de leurs espoirs. 
    Nul besoin d'avoir lu La Saline pour savourer Vent du large. Toutefois, les lecteurs de la trilogie seront heureux de retrouver l'univers de cette saga, puisque l'auteure reprend le fil de son histoire en développant des personnages secondaires forts dans des intrigues riches en rebondissements.

Tag(s) : #ROMAN HISTORIQUE, #FAMILLE, #DRAME, #COUPLE, #DÉPRESSION, #AMITIÉ, #QUÉBÉCOIS, #LYNDA M