Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

-Fin seul

-Raymond Cloutier

-Les Éditions La Presse

-379 pages

-Récits, quotidien, enfance, acteur, québécois

*Merci aux Éditions La Presse, spécialement à Marie Thore, pour m'avoir donné l'opportunité de lire ce livre en service de presse*

Les Éditions La Presse: ici

Le commentaire de Lynda :

Je connaissais bien sûr, Raymond Cloutier, l'acteur, mais je ne connaissais pas l'écrivain, et quelle agréable surprise m'a apporté cette lecture. Dans un mélange de faits réels et de fictions, Raymond Cloutier partage avec nous son enfance, une bonne partie de son adolescence et ces débuts dans le monde du spectacle.
Raymond est un petit gars du Québec, né dans les années 40. On peut dire que sa famille est assez instable, et que Raymond a connu une bonne dizaine de déménagement durant la période que couvre cette lecture. Son père, ayant pratiqué plusieurs métiers et sa mère, disons qu'elle aime bien les petites pilules. À cause de ceci, Raymond sera la plupart du temps pensionnaire, mais je crois bien que, dans le fond, ça faisait bien son affaire.
De touts petits chapitres, nous font avancer dans sa vie, tel que Pépinot, La byciclette, Le lapin rose, je ne vais pas tous les nommer, il y a en une cinquantaine, ces capsules reflètent bien la vie de Raymond, au départ dans son milieu familial, et puis au collège, et ensuite les cours qui l'amèneront vers la carrière qui remplira sa vie, sans oublier sa vie amoureuse.
Raconté parfois avec un peu d'humour, d'autres fois avec émotion, mêlant l'incertitude face à son avenir, le questionnement le poussant même à aller en retraite fermée pour se retrouver.
Il nous parle également de ses premiers amours, ses premiers ébats sexuels, son départ de la maison familiale, besoin vital pour pouvoir avancer dans la vie.
Bref, on fait un bout de chemin avec Raymond Cloutier, bien écrit, les courts chapitres font avancer la lecture très rapidement, pas de temps mort, et même si on saute d'une situation à une autre, extrêmement facile de suivre le déroulement de son enfance, que l'on peut quand même qualifier de tumultueuse. Une écriture assez imagée qui nous permet de nous imaginer dans ce décor des années 40 et 50, sans aucun problème.
Je vous conseille cette lecture qui vous permettra d'en savoir un peu plus sur cet acteur québécois, et nul besoin de savoir ce qui est vrai et ce qui est de la fiction, car le tout forme un tout des plus intéressants.

 

 

Résumé :

Je ne veux pas retourner en coulisses, je ne veux pas retourner à la vraie vie. Je m’installe ici, dans la fiction, sous les regards, pour le reste de mes jours. La fiction est plus réelle que le réel, moins dangereuse aussi.

Dans une cinquantaine de courts récits où s’entremêlent réel et fiction, Raymond Cloutier évoque son enfance et son adolescence dans le Québec des années 1940 et 1950. Fils d’une mère dysfonctionnelle et d’un maître d’hôtel rêveur et absent, il a été envoyé dans des pensionnats dès son plus jeune âge, d’un bout à l’autre de la province. Privé du réconfort que les autres trouvaient dans la famille, il a traversé sa jeunesse fin seul. Très tôt, il a trouvé refuge dans la fiction. Sa passion pour le théâtre s’est imposée à lui et ne s’est jamais démentie.

Nul n’est besoin de distinguer le vrai de l’inventé dans ces tableaux sensibles et inspirés que nous offre l’un des grands acteurs de sa génération. Entre réel et fiction, c’est la même voix qui parle, celle d’un véritable écrivain.

Tag(s) : #RÉCITS, #QUOTIDIEN, #ENFANCE, #ACTEUR, #QUÉBÉCOIS